• ELMS

Rencontre avec une pansexuelle.


Tout récemment, la chanteuse afro-américaine Janelle Monae a révélé sa pansexualité. Elle n'est pas la seule à revendiquer cette orientation sexuelle d'un nouveau genre. De plus en plus de personnalités font leur coming-out pansexuel. Phénomène de mode ou véritable orientation, nous avons rencontré une pansexuelle pour parler de ce mode de vie atypique.

A l'occasion de la sortie de son premier album " Dirty Computer", la chanteuse Janelle Monae, connue pour ses titres " Django Jane", " Queen" " Prime Time " révélait dans son interview pour Rolling Stone qu'elle était pansexuelle", si bien que, selon Le Parisien, " sur Google, les recherches sur la jeune femme et sur cette orientation sexuelle méconnue figuraient parmi les cinq principales jeudi aux Etats-Unis. Selon le dictionnaire en ligne de référence Merriam-Webster, les recherches concernant le mot « pansexuel » avaient augmenté de 11 000 %. "

Ce n'est pas la première fois, qu'une personnalité fait son coming out pansexuel. En 2016, la tant décriée Miley Cirus a ainsi popularisé ce nouveau genre sexuel. « J’ai toujours détesté le mot bisexuel, parce qu’il m’en­ferme quand même dans une case. Je ne vois pas les gens en tant qu’hommes ou en tant que femmes ».

Mary Gonzalez, une représentante de l'État du Texas, a attendu après la fin de sa campagne pour révéler son orientation sexuelle. C’est l’une des premières figures publiques ayant dévoilé au grand jour sa pansexualité. Elle était au départ perçue comme lesbienne, jusqu’à ce qu’elle rectifie elle-même les choses en se décrivant comme pansexuelle. Elle avait 29 ans lors de ce coming-out en tant que « pansexuelle ».

Jazz Jennings (célébrité sur Internet, YouTubeuse avec près de 500 000 abonnés) est une autre personnalité notable, qui se considère comme pansexuelle. Angel Haze (rappeuse américaine) a aussi exprimé sa pansexualité avec ses propres mots.

En France, la chanteuse Christine & The Queens se revendique elle aussi de ce nouveau genre sexuel. . Invitée d’On n’est pas couché en 2014, elle s’était exprimée publiquement « Je ne m’intéresse pas au genre ou au sexe de la personne, avait-elle déclaré. Je tombe amoureux ou amoureuse indifféremment de garçons et de filles ou d’entre deux ».

Plus récemment, la série à succès Netflix, " Nola Darling n'en fait qu'à tête " du célèbre réalisateur Spike Lee, évoque aussi la pansexualité. Pour ceux qui ne connaîtraient pas la série," à Fort Greene, New York. Nola Darling, artiste afro-américaine polyamoureuse et pansexuelle, gère trois relations avec trois hommes très différents plus une femme, tout en tentant de survivre financièrement dans un quartier en pleine gentrification et de créer des œuvres fortes exprimant ses convictions sociales et politiques. Mais une agression en pleine rue provoque de nombreuses remises en question ... "

Mais, qu'est-ce que la Pansexualité ?

Selon le site : pansexuel.com, La pansexualité, ou omnisexualité, est l'attirance sexuelle, romantique ou émotionnelle envers les personnes, peu importe leur sexe ou leur identité de genre. Les personnes pansexuelles peuvent se considérer comme aveugles au genre, affirmant que le genre et le sexe ne sont pas des facteurs déterminants dans leur attirance romantique ou sexuelle pour les autres.

Pour beaucoup, pansexualité et bisexualité sont similaires, pourtant, Une personne pansexuelle peut ainsi aimer non seulement les genres masculins et féminins traditionnels, mais aussi les personnes transgenres, androgynes, les hommes comme les femmes. Tandis que la bisexualité se définit comme l’attirance physique, sexuelle, affective ou romantique pour les personnes du même genre et du genre opposé. Sur le plan purement étymologique, « bi » signifie « deux ». Ainsi, le mot « bisexualité» peut donner l’impression de s’inscrire dans une théorie selon laquelle le genre et le sexe sont des concepts binaires (hommes/femmes).

Il y en a qui pensent que les pansexuels sont des personnes à la recherche de relation avec « n’importe qui » ou « n’importe quoi », ce qui est faux. Certains vont même jusqu’à dire ou croire que la pansexualité inclurait automatiquement des attractions telles que la « bestialité » (relations sexuelles avec des animaux, zoophilie) ou encore la paraphilie (attirances ou pratiques sexuelles qui diffèrent des actes traditionnellement considérés comme normaux, et qui sont souvent classés comme des crimes ou délits selon les pays), ce qui est faux. Il s’agit là d’une idée fausse qui porte préjudice à la communauté pansexuelle.

La pansexualité est avant tout un état d'esprit : le sexe du partenaire n'a au final aucune importance. Ce qui compte avant tout, c'est sa personnalité.

Au même titre que l’homosexualité ou l’hétérosexualité, la pansexualité est une orientation sexuelle à part entière. Depuis le début des années 2000, un drapeau représente les couleurs de la pansexualité, avec trois bandes horizontales : une bleue, qui représente l’homme, une rose qui représente la femme, et une jaune qui ne représente aucun genre...

Discussion avec une pansexuelle

Méconnue chez nous aux Antilles, la pansexualité a cependant ses adeptes. Amélie est pansexuelle, elle ne le cache pas, sans hésitation, elle a accepté de répondre à nos questions.

TLFWI : Comment avez vous decouvert votre pansexualité ?

Amélie : J'ai simplement lu un jour ce qu'était la pansexualité, et je me suis reconnue dedans. J'ai toujours apprécié les gens pour ce qu'ils étaient, pour leur personnalité plus qu'autre chose, pour moi c'était plus le plus important chez quelqu'un. À l'époque je pensais que c'était le cas pour une grosse majorité, mais c'est là que j'ai compris que les autres voyaient les gens de manières différente

TLFWI : Avez vous tout de suite accepter l idée d être pansexuelle ?

Amélie : J'avoue que j'avais déjà entendu parler de ça une fois, mais j'étais un peu jeune, je n'avais pas vraiment compris ce que c'était. Je pense que je trouvais ça normal, et le fait de devoir mettre un mot dessus voulait dire que c'était quelque chose de plus complexe, que j'avais dû louper une explication

TLFWI : comment s est elle traduite

Amélie : Elle s'est traduite par des attirance pour des garçons, des filles, dont certains avaient entrepris un changement physique ou dont le genre ne correspondait pas au sexe.

TLFWI : Vous êtes en couple ? Votre partenaire a t-il facilement accepté cette idée ?

A : Je suis en couple avec un homme hétérosexuel qui se sent homme à 100%, donc il ne comprends pas toutes les nuances, mais il accepte totalement. Après tout, c'est quelque chose qui ne le touche pas vraiment parce que ce n'est pas quelque chose qui se voit au quotidien (rires). Quand je le lui ai dit, il m'a dit qu'au fond de lui il le savait déjà car ça correspondait à ma façon d'être, de voir le monde, et les autres.

TLFWI : Et votre famille a t elle accepté cette idée ?

A : Ma mère est ma seule famille proche. Je ne lui ai jamais dit que j'étais pan, mais je lui ai dit que j'étais bi (quand je ne savais pas encore que j'étais pan). Ça ne l'a pas surprise non plus. Elle ne s'était jamais posé la question de savoir si j'étais hetero, bi, pan, ou autre. Ce n'est pas que ça ne l'intéressait pas, mais j'étais sa fille donc ça ne faisait aucune différence pour elle. Je crois me souvenir qu'elle m'ai juste dit "d'accord" comme si c'était juste une information. Je pense que j'ai beaucoup de chance car ma mère est très ouverte d'esprit. C'est une "alliée" comme on dit.

TLFWI : Dans la vie de tous les jours, est-ce facile d'être pansexuelle ? par rapport au regard des autres ?

A : C'est quelque chose qu'on ne voit pas tous les jours, donc oui. Mais de temps en temps nous sommes confrontés à la fermeture d'esprit des gens où à l'ignorance, et ça blesse. Pour beaucoup, les pansexuels sont des bisexuels, le raccourci est vite fait " tu aimes les femmes et les hommes, tu es bi. " Il faut donc leur expliquer, certains finissent par comprendre et d'autres non. Puis, certes je suis pansexuelle, mais je ne vais pas crier sur tous les toits que je le suis, comme les personnes hétérosexuelles ne vont pas crier sur tous les toits qu'ils le sont.

#Guadeloupe #société #antillesguyane

425 vues

© 2023 by Success Consulting. Proudly created with Wix.com