• ELMS

Hommage à Marcel Lollia dit VELO


S'il y a bien des hommes qui se sont battus pour la culture guadeloupéenne, Marcel Lollia dit VELO en fait parti. Grand maître tambouyé, il a donné ses lettres de noblesse au Gwoka. Mort en 1984, VELO est célébré chaque année par les différents acteurs de musique traditionnelle de la Guadeloupe.

Velo, c'est un nom, un style unique en son genre. Gran tambouyé ( joueur de Tambour) VELO était un virtuose du gwoka.

Né le 7 décembre 1931, Marcel Lollia se passionne pour le tambour et la musique Gwo Ka. Il apprend cet art à Carénage à Pointe à pitre, auprès de Maître Carnot, François Mauléon. Homme simple et humble, il ne sait ni lire, ni écrire, il possède peu d’argent et n’a pas de maison. Cependant, il possédait un don, celui de taper sur le ka ( nom du tambour). Il savait même jouer avec ses pieds.

VELO est véritablement celui qui a démocratisé le gwoka, musique qui puise son origine dans la tragique histoire de l'esclave.

Marcel Lollia décède le 5 juin 1984, d’une maladie du foie et dans la misère. Son décès marque son entrée dans l’Histoire de la Guadeloupe,

Véritable référence du genre, de nombreux guadeloupéens s’inspirent de Marcel Lollia comme modèle et symbole de cette musique traditionnelle de Guadeloupe.

Chaque année, à la même période, les membres du mouvement culturel AKIYO rendent hommage à ce grand de la musique traditionnelle. L'objectif est d'entretenir la mémoire de celui qui fut également membre fondateur du groupe AKIYO.

#Guadeloupe #société #culture #histoire

107 vues0 commentaire