• ELMS

Maryse Condé, le retour au pays de l'enfant prodige !


Malgré la maladie, Maryse Condé Prix Nobel Alternatif de Littérature est arrivée chez elle en Guadeloupe. C'est sous les acclamations des 200 personnes venues pour l'occasion que l'écrivaine a entamé sa visite dans son pays natal.

Retour triomphal avec un accueil particulièrement chaleureux et fleuri à Pôle Caraïbe. Près de 200 personnes se sont rassemblées dans le Hall des arrivées pour ovationner celle qui a durant toute sa carrière, sublimé la littérature guadeloupéenne, la littérature antillaise et bien plus encore la littérature " Noire". Après la liesse populaire, l'écrivaine pointoise a été reçue par les personnalités du Monde politique.

" C'est la Guadeloupe qui m'a donné envie d'écrire... Il fallait que je rende le Prix que la Guadeloupe m'avait inspiré"

Après Saint-John Perse en 1960, Maryse Condé devient le deuxième Guadeloupéen a recevoir un Nobel de Littérature. Une immense fierté pour tous les Guadeloupéens. C'est donc naturel que Maryse Condé soit de retour chez elle, en Guadeloupe, pays qui l'a vu naître, grandir et faire ses premières armes. Dans la symbolique, l'auteure de " Ségou " a voulu remettre à sa terre natale, sa prestigieuse récompense. Pour rappel, Maryse Condé a été récompensée du Prix Nobel Alternatif de Littérature, décerné à Stockholm en Suède.

Portrait de Maryse Condé:

Née le 11 février 1937 à Pointe-à-Pitre en Guadeloupe. Sa scolarité secondaire se déroule à Pointe-à-Pitre avant qu’elle ne vienne à Paris étudier les Lettres Classiques à la Sorbonne. En 1960, elle se marie au comédien guinéen Mamadou Condé et part pour la Guinée où elle affronte les problèmes inhérents aux États nouvellement indépendants. Après son divorce, elle continue de séjourner en Afrique (au Ghana et au Sénégal notamment) avec ses quatre enfants.

De retour en France en 1973, elle se remarie à Richard Philcox, enseigne dans diverses universités et entame sa carrière de romancière. Après la publication de Ségou, son quatrième roman, elle rentre en Guadeloupe. Cependant, elle quitte bientôt son île natale pour s’établir aux USA où elle enseigne dans plusieurs universités notables, Columbia, Berkley ou l'Université de Virginie.

Durant sa carrière, Maryse Condé a publié plus d'une vingtaine d'ouvrages allant de la pièce de théâtre, au roman :

Heremakhonon (1976) Une saison à Rihata (1981) Segou ( Tome 1 ) ( 1984 )

Segou ( Tome 2 ) ( 1985 ) Les murailles de terre (1984) La terre en miettes (1985) Moi, Tituba sorcière... (1986) Haïti chérie (1986) plus tard devenue"Rêves Amers"(2005) La vie scélérate (1987) En attendant le bonheur (1988) Hugo le terrible (1989) The Children of Segu (1989) Tree of Life (1992) La colonie du nouveau monde (1993) La migration des cœurs (1995) Traversée de la mangrove (1989) Pays mêlé (1997) Desirada (1997) The Last of the African Kings (1997) Windward Heights (1998) Le cœur à rire et à pleurer (1999) Cèlanire cou-coupé (2000) La Belle Créole (2001) La planète Orbis (2002) Histoire de la femme cannibale (2005) Uliss et les Chiens (2006) Victoire, les saveurs et les mots (2006) Les belles ténébreuses (2008) En attendant la montée des eaux (2010).

La Vie sans fards (2012)

La Belle et la Bête : une version guadeloupéenne (2013)

An tan révolisyon : elle court, elle court la liberté (2015), théâtre

Mets et Merveilles (2015).

Le Fabuleux et Triste Destin d’Ivan et d’Ivana (2017)

Oeuvres littéraires qui ont permis à l'écrivaine guadeloupéenne d'obtenir diverses distinctions au niveau national et international :

  • 1987 - Grand prix littéraire de la Femme : prix Alain-Boucheron, pour Moi, Tituba sorcière... Noire de Salem

  • 1988 - Prix de l'Académie française, pour La Vie scélérate

  • 1988 - Prix LiBeratur (Allemagne), pour Ségou : Les Murailles de terre

  • 1993 - Prix Puterbaugh, pour l'ensemble de son œuvre

  • 1994 - 50e grand prix littéraire des jeunes lecteurs de l'Île-de-France, pour Moi, Tituba, sorcière noire de Salem

  • 1997 - Prix Carbet de la Caraïbe, pour Desirada

  • 1999 - Prix Marguerite-Yourcenar, pour Le Cœur à rire et à pleurer

  • 2003 - Grand prix Metropolis bleu

  • 2005 - Hurston/Wright Legacy Award (catégorie fiction), pour Who Slashed Célanire's Throat?

  • 2006 - Certificat d'honneur Maurice Gagnon du Conseil international d'études francophones (CIEF)

  • 2007 - Prix Tropiques, pour Victoire, les saveurs et les mots

  • 2008 - Trophée des arts afro-caribéens (catégorie fiction), pour Les Belles Ténébreuses

  • 2010 - Grand prix du roman métis, pour En attendant la montée des eaux

  • 2018 - Nouveau prix académique de littérature, institué par la "Nouvelle académie"

  • 2018 - Prix Nobel Alternatif de Littérature.

Maryse Condé est également membre honoraire de l'Académie des lettres du Québec ( 1998). Elle a aussi été distinguée de plusieurs titres parmi lesquels, en 2001, elle reçoit le titre de Commandeur de l'ordre des Arts et des Lettres, en 2007, elle devient, Commandeur de l'ordre des Arts et des Lettres. Puis en 2011, elle reçoit le titre de Grand officier de l'ordre national du Mérite. En 2014, elle est récompensée du titre d'Officier de l'ordre national de la Légion d'honneur.

#littérature #Guadeloupe #antillesguyane #Outremer #société #culture

34 vues0 commentaire