• ELMS

Lucette Michaux-Chevry, Marie-Luce Penchard et son fils Alexandre Penchard en garde à vue !


Nouvel épisode judiciaire pour Lucette Michaux Chevry. L'ancienne secrétaire d'Etat, Présidente de Région et présidente de la CASBT est entendue depuis 9h ce matin par les enquêteurs de la DIPJ. Sa fille et son petit fils sont eux aussi entendus par les enquêteurs. Il s'agit d'une enquête diligentée par le parquet national financier de Paris.

La justice n'en a pas terminé avec l'ancienne présidente de Région. Pour ce nouveau feuilleton judiciaire c'est bien trois générations de Chevry/ Penchard qui sont en garde à vue. En effet, depuis ce matin 9h, Lucette Michaux-Chevry, sa fille Marie-Luce Penchard ( actuellement 2e Vice Présidente de la Région) et son petit-fils Alexandre Penchard sont entendus par les enquêteurs de la Direction interrégionale de la police judiciaire du Morne Vergain.

Cet interrogatoire intervient suite aux perquisitions menées par les enquêteurs vendredi dernier, au local politique de Marie-Luce Penchard, à Basse-Terre. Les investigations porteraient sur des travaux menés dans les domiciles de Lucette Michaux-Chevry, de son petit-fils et du local du mouvement politique de Marie-Luce Penchard.

L'audition a été demandée par le Parquet National financier de Paris. Cette garde à vue 24heures peut être prolongée par le magistrat instructeur du dossier et aussi selon l'évolution du dossier et la santé des personnes entendues.

Une longue procédure judiciaire :

Pour rappel, elle est soupçonnée d'avoir fait rénover son appartement du 17e arrondissement de Paris en surfacturant des travaux de réfection d'une école primaire de Basse-Terre, alors qu'elle était encore maire de la ville.Les aménagements avaient été effectués afin d'adapter l'appartement aux besoins de la femme de son petit-fils, devenue handicapée. A la tête du chef-lieu jusqu'en 2014, Lucette Michaux-Chevry aurait sollicité deux prestataires de la mairie pour prendre en charge financièrement et physiquement les travaux de l'appartement. Dans cette affaire, les gérants des deux sociétés ont été placés en garde à vue en avril 2015. L'enquête est menée dans le cadre d'une information judiciaire ouverte par le parquet de Basse-Terre qui avait saisi la brigade financière de la Direction interrégionale de la police judiciaire, à la suite d'une lettre anonyme envoyée au procureur, après la fin de son mandat de maire.

En 2017, interrogée par le juge d'instruction du Tribunal de Basse-Terre, la " Dame de fer " comme on la surnomme en Guadeloupe, fait un malaise. L'audition est donc interrompue, puis suspendue en raison de l'état de santé de la présidente de la CASBT.

La suite au prochain épisode.

#antillesguyane #justice #Guadeloupe #politique

64 vues0 commentaire

Qui sommes-nous ? 

Créé en 2012, The Link Fwi est un organe de presse libre et indépendant. Quotidiennement, retrouvez des articles autour de l'actualité des Antilles-Guyane, de la Caraïbe et des Outre-mer. 

La tâche de The Link Fwi est de diffuser des informations de qualité le plus rapidement possible au plus grand nombre. 

 

The Link Fwi, l'actualité en un clic !!!

Contact

Par mail

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

  • Facebook
  • YouTube
  • Twitter
  • Instagram
  • LinkedIn Social Icône

© 2023 by Success Consulting. Proudly created with Wix.com