• Admin

La fin programmée de la LIAT :


Celle qui durant 63 ans reliait les différentes nations de la Caraïbe entre elles, est en pleine tourmente financière. Si bien qu'elle pourrait ne plus voir ses avions décollés. Si la LIAT ferme, ce sera une véritable perte pour l'ensemble de la Caraïbe.

Dès que l'on parle de la LIAT on pense tout de suite à la Caraïbe. Depuis 63 ans la compagnie aérienne la mythique compagnie aérienne des Petites-Antilles, basée à Antigua & Barbuda reliait les différentes nations caribéennes entre elles. Pourtant, la compagnie pourrait bientôt voir ses avions ne plus décoller.

La liat dans la tourmente :

Créée 20 Septembre 1956, et son premier vol commercial entre Antigua et Montserrat, la Liat connait en une année un succès sans précédent, si bien qu'elle s'étend à l'ensemble de la Caraïbe. Les années 1980 sont une période de forte croissance pour la petite compagnie aérienne avec l'extension de ses liaisons vers de nouvelles destinations.

Néanmoins, à partir de 1995, la Liat entre dans une période de récession. Afin de la sauver de la faillite, la LIAT est partiellement privatisée. La croissance reprend dans les années 2000. En Janvier 2007, la compagnie annonce un projet de fusion avec Caraïbes Star Airlines, avec les compagnies Air Antilles ( Guadeloupe) et Winair ( Sint Maarten).

Aujourd'hui, la compagnie caribéenne fait de nouveau face à des déboires financiers sans précédent. Selon Ralf Gonsalvez, premier ministre de St Vincent, il faudrait trouver 5,6 millions de $ US.

" Il faudrait tout simplement trouver 5,4 millions de dollars américains pour pouvoir continuer à faire décoller les avions. C’est principalement l’ordre du jour de la réunion de mardi prochain. Si l’on échoue, "il faudra alors procéder à une restructuration transitoire menant à la fermeture de la Liat"

Plusieurs Etats de la Caraïbe à la rescousse :

Compagnie aux mains plusieurs pays de la Caraïbe, parmi lesquels la Barbade, Antigua & Barbuda, St Vincent et les Grenadines, la Dominique etc.

Ces mêmes Etats ont décidé d'apporter leur aide financière, car, il faut le souligner, la LIAT est un acteur important de l'économie touristique caribéenne. Ainsi, comme le rapporte nos confrères de The Virgin Island Consortium,

la première ministre de la Barbade, Mia Mottley a annoncé que son gouvernement contribuerait à hauteur de 1,6 million $ Us, Antigua versera 960, 310 $Us, le gouvernement de St Vincent et les Grenadines s'est engagé à donner 723,711 $US, le Grenade donnera 487 133 $US.

De leur côté, les pilotes et les employés de la compagnie ont finalement accepté une réduction de salaire de 6% ( contrairement au 10% demandés) pour permettre à la compagnie de se constituer d’urgence des liquidités nécessaires à la poursuite des activités. Mais cela reste insuffisant.

Mardi 30 Avril une réunion est prévue à la Barbade, mais, elle pourrait bien être la réunion de la dernière chance. Si la LIAT ferme, ce sera une véritable perte pour l'ensemble de la Caraïbe.

#Caraïbe #antillesguyane #tourisme #voyage #AntiguaBarbuda #barbade #justice #politique

24 vues0 commentaire

Qui sommes-nous ? 

Créé en 2012, The Link Fwi est un organe de presse libre et indépendant. Quotidiennement, retrouvez des articles autour de l'actualité des Antilles-Guyane, de la Caraïbe et des Outre-mer. 

La tâche de The Link Fwi est de diffuser des informations de qualité le plus rapidement possible au plus grand nombre. 

 

The Link Fwi, l'actualité en un clic !!!

Contact

Par mail

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

  • Facebook
  • YouTube
  • Twitter
  • Instagram
  • LinkedIn Social Icône

© 2023 by Success Consulting. Proudly created with Wix.com