• ELMS

Les Bateaux Bus en phase de test !


Grande promesse de campagne de l'actuel président de Région, les Bus de Mer ont été testés pour la première fois. En effet, ce matin, la presse locale et les membres de la classe politique avaient rendez-vous au Mémorial Acte pour une démonstration grandeur nature. D'ici quelques semaines, elles seront accessibles au public pour des tests en situation réelle. Le ticket sera au tarif d'1,20 euro.

( photo : Stéphanie Sérac RCI)

En Guadeloupe comme pour l'ensemble des territoires d'Outremer, la voiture reste le moyen de locomotion le plus prisé des habitants. Qui dit voitures, dit engorgement des routes ou rocades, embouteillages mais surtout pollution. A l'heure où l'écologie devient de plus en plus un enjeux de société, diminuer la pollution de l'air est l'objectif. De plus, il s'agit aussi de favoriser la mobilité de la population, encore très dépendante du véhicule. Pour cela, certaines régions d'Outremer ont décidé d'opter pour un nouveau moyens de locomotion : Le Bus de Mer.

C'était d'ailleurs, en 2015, l'une des promesses d'Ary Chalus, à l'époque candidat pour les Elections Régionales.

Très attendu des usages guadeloupéens, le Bus de Mer s'est longtemps fait attendre. Annoncé dès 2017, le projet a été repoussé à 2018 pour finalement devenir réalité en 2019. En effet, les premiers bateau bus ont été mis à l'eau le 25 Janvier dernier. Ce matin, 10h15, la presse, les membres de la classe politique et des officiels de la collectivité Cap Excellence étaient conviés pour la phase de test.

( photo : Stéphanie Sérac RCI)

Rappelons que, conformément à son engagement en faveur d’un développement du territoire fondé sur une croissance verte et bleue, la collectivité régionale a fait l’acquisition de ces deux navires à passagers qui lanceront l’expérimentation de ce nouveau mode de transport en Guadeloupe : un transport multimodal entre la mer et la terre, conçu de manière cohérente avec les connexions des bus terrestres du réseau Karu’Lis.

Sur cette première ligne, 4 arrêts sont prévus jusqu’à Jarry en passant par Bergevin et la Darse. 10 à 15 min sont à prévoir sur chaque arrêt. En ce qui concerne, le prix, ce sera le même tarif que le Karulis, à savoir 1,20e

Plusieurs lignes à prévoir :

Si le succès de la première ligne est au rendez-vous, d'autres lignes sont à prévoir. Port-Louis/Petit-Canal /Vieux-Bourg /Pointe-à-Pitre et aussi celle allant de Sainte-Rose à Pointe-à-Pitre en passant par Baie-Mahault. Là, la Région prévoit déjà de plus gros bateaux environ 90 places.

Au cours de la conférence donnée pour l'occasion, Ary Chalus s'est exprimé sur la stratégie amorcée par la Région. " L’économie bleue, nous l’envisageons comme un véritable socle du nouveau modèle économique dont l’objectif prioritaire est la création d’emplois et de richesses en valorisant davantage le potentiel maritime de l’archipel.Cet enjeu de poids nous amène à faire face aux nombreux défis.Le bus des mers est la preuve que nous avons su relever l’un d’entre eux.Un budget de 760 000 euros inscrit au PPI 2018-2020 a été nécessaire pour mener à bien l’expérimentation de ce projet ambitieux.Le transport constitue un axe de développement important et un paramètre crucial de la qualité de vie de nos compatriotes.L’exploration du réseau des routes maritimes est également primordiale en ce qui concerne l’attractivité du territoire, particulièrement dans ce contexte stratégique où nous cherchons à faire de la Guadeloupe une destination touristique incontournable de la Caraïbe.Il s’agit de moderniser notre économie et d’inscrire nos actions dans l’ère du temps, celui de l’évolution technologique, du respect de l’environnement et de l’innovation.C’est en cela que le bus des mers, transport durable, est une action symbolique, une amorce des projets à venir qui illustre cette volonté [...] Désormais, les Guadeloupéens se voient proposer une offre innovante en matière de transport dans la baie du Petit Cul-De-Sac marin.Avec un ticket unique acheté ils auront accès à une navette maritime, la possibilité d’effectuer une correspondance avec un bus du réseau Karu'lis afin de se rendre à leur destination finale. "

#Guadeloupe #antillesguyane #société #économie #politique

14 vues0 commentaire