• ELMS

Au secours, notre maternité est en danger !(1/3 )


Depuis environ une semaine, les agents de pôle parents enfants du CHUG de Pointe-à-Pitre sont mobilisés. Incompris par leur direction, ils ont entamé une grève illimitée afin de tirer la sonnette d'alarme, sur leur condition de travail et les conditions d'accueil des patientes qui viennent pour mettre au monde leur enfant.

Excédés par leurs conditions de travail, les agents du pôle parents-enfants du CHUG sont au bord de la crise de nerf. En effet, depuis deux ans, ils voient une dégradation du service et principalement l'accueil des patientes venues mettre au monde leur enfant. Excédés

Suite à l’incendie qui a touché le Centre Hospitalier, il a été demandé d’accueillir en urgence la partie obstétricale (naissance et suites de couche) du CHU afin de répondre aux besoins sanitaires et de la population. Avec l’accord des praticiens de la Polyclinique, ils ont réduit une partie de leurs activités et mis à disposition en plus d’un service antérieurement dédié à la médecine, deux blocs opératoires et deux salles d’accouchements. Puis, rapidement, afin d’éliminer les problématiques liées à la cohabitation des deux équipes au sein des mêmes locaux (pannes et casses des matériels Polyclinique, personnels dormant au bloc opératoire) et favoriser l’autonomie du CHU, la Polyclinique a construit deux blocs opératoires dédiés au CHU à proximité immédiate des salles de naissances qui restent communes.

Enfin, et à la demande du Pôle Parents-Enfants, d’autres locaux ont été transformés afin d’y créer cabinets de consultations, salles d’accueil d’urgence, mais aussi salle de staff, salle de repos et divers, entraînant ainsi le déménagement d’une partie du personnel de la Polyclinique. Comme le souligne, le syndicat, " la venue du service de réanimation néonatale répond elle à un autre problématique, liée au besoin de rapprochement de ces deux unités du CHU (néonatologie et obstétrique) mais également aux manques de praticiens entraînant des déplacements sur plusieurs sites (CHU, Polyclinique et CHBT). Cette venue n’a été rendu possible qu’avec la délocalisation partielle de la Polyclinique vers le site de Palais Royal dans les locaux du Centre Gérontologique où sont provisoirement implantées les activités de médecine."

Aujourd'hui, le service sature !

Incompris par leur direction, les agents du pôle parents-enfants ont entamé une grève illimitée afin de tirer la sonnette d'alarme. Dès le début de la grève, syndicat et direction avaient entamé des négociations pour mettre fin au mouvement de grève qui touche actuellement le pôle parents enfants du CHU de Point-à-Pitre. Les grévistes et la direction ne sont pas parvenus à un terrain d'entente.

Sur place, la situation reste au point mort car, la direction dit ne pas pouvoir offrir une réponse rapide aux exigences du personnel qui réclame entre autres :

- Une refonte des organisations, des flux de la logistique en matière d'approvisionnement et de transfert ou du transport des patients, ainsi que l'entretien des locaux et du circuit propre / sale.

- Plus d'effectifs de personnel soignant

- Le respect du droit des agents en congé et l'intégration et la titularisation de ceux qui ne le sont pas.

Les principaux points de crispation concernent notamment,

- La relocalisation du pôle parents-enfants dans des locaux adaptés et sécurisés

- La mise en conformité des locaux mais aussi du matériel et des équipements.

Et pour cause, certaines images que nous partageons confirment les inquiétudes des soignants grévistes.

#Guadeloupe #santé #société #politique

17 vues

© 2023 by Success Consulting. Proudly created with Wix.com