• Admin

Toni Morrison n'est plus.


Toni Morrison, première femme afro-américaine a recevoir le Prix Nobel de Littérature en 1993 est décédée dans la nuit de lundi à mardi à l’âge de 88 ans. Figure emblématique de la littérature afro-américaine, de son vivant, on se souviendra de son engagement pour la cause noires aux Etats-Unis.

Si on vous dit Toni Morrison, vous pensez de suite à " Beloved" son roman le plus connu. Aujourd'hui, l'écrivaine afro-américaine est décédée. Elle avait 88 ans.

C'est par voie de communiqué de presse que son Editeur, Alfred A. Knopf, a annoncé le décès de celle qui fut, lauréate du prix Pulitzer en 1988, et première femme afro-américaine à recevoir un Prix Nobel de Littérature. Elle est à ce jour la huitième femme (et seul auteur afro-américain) à avoir reçu cette distinction.

Le texte précise que l'écrivaine, également lauréate du Pulitzer, est décédée au Montefiore Medical Center de New York à l'issue d'une courte maladie, sans préciser laquelle.

Née Chloe Ardelia Wofford de son vrai nom, elle grandit dans une famille ouvrière de quatre enfants d'origine esclave, elle se passionne très tôt pour la littérature. Elle s'inscrit à l'Université Afro-américaine d'Howard près de Washington DC pour y étudier la Littérature. Elle poursuit ses études à l'Université de Cornell où elle soutient un mémoire sur le thème du suicide chez William Faulkner et Virginia Woolf en 1953. Une fois diplômée, elle enseigne à l'Université du Texas avant de retourner à Howard où elle enseignera la Littérature noire à ses élèves, principalement constitués d'afro-américains.

C'est à l'âge de 39 ans, qu'elle écrit son premier ouvrage , The Bluest Eye qui lui forge un nom dans le milieu littéraire américain. Plusieurs autres oeuvres suivront parmi lesquels : Sula en 1973, Song of Solomon traduit en français le Chant de Salomon en 1977 ou encore Jazz. Au total, elle a publié 11 romans sur une période couvrant six décennies, mais également des essais, des livres pour enfants, deux pièces de théâtre et même un livret d'opéra, mais, c'est surtout grâce à Beloved publié en 1987 et qui raconte l'histoire l'histoire de Sethe, une ancienne esclave en fuite, hantée par le fantôme de sa fille Denver qu'elle a tué afin qu'elle puisse échapper au triste sort de l'esclavage. Accueilli par la critique, elle reçoit le Prix Pullitzer en 1988 puis le Prix Nobel de Littérature en Octobre 1993. Beloved est par la suite adapté au cinéma en 1998 par Jonathan Demme avec Oprah Winfrey, Danny Glover et Thandie Newton dans les rôles principaux. Mise à part l'écriture, elle a également oeuvré comme critique littéraire et éditrice.

En 2005, elle est nommée docteure honoris causa en arts et littérature de l'université d'Oxford, puis en 2011, de l'université de Genève. En 2006, le jury du supplément littéraire du New York Times consacre Beloved « meilleur roman de ces 25 dernières années » et en novembre de la même année, le musée du Louvre fait de Toni Morrison son invitée d'honneur, proposant un programme de lectures, rencontres et conférences avec l'auteur et ses amis artistes, écrivains ou professeurs.

Profondément engagée pour la cause des Afro-Américains, Toni Morrison n'aura de cesse de dénoncer les violences faites aux afro-américains. En effet alors qu'elle était de passage à Londres pour la promotion de son livre : God Help the Child, elle déclarait au quotidien The Telegraph, à propos de plusieurs bavures policières qui venaient d’avoir lieu aux Etats-Unis : « Je veux voir un flic tirer sur un adolescent blanc et sans défense. Je veux voir un homme blanc incarcéré pour avoir violé une femme noire. Alors ­seulement, si vous me demandez : “En a-t-on fini avec les distinctions raciales ?”, je vous répondrai oui. »

Elle soutiendra les candidatures de Bill Clinton et de Barack Obama, premier président noir a entré dans la Maison Blanche.

Aujourd'hui, avec son décès la littérature afro-américaine et plus largement, la littérature américaine perd une légende.

#USA #littérature #culture #Monde #monde #société #politique

4 vues0 commentaire