• ELMS

Clémence Botino miss Guadeloupe. Retour en photos sur son élection


A 22 ans, étudiante en Master en Histoire de l'Art à La Sorbonne à Paris, Clémence Botino a été couronnée plus belle femme de son île. Elle aura la tâche de représenter son Archipel à l'élection Miss France qui se tiendra à Marseille en Décembre prochain.

Elles étaient 12 magnifiques jeunes femmes à briguer la couronne de Miss Guadeloupe 2019. Durant un mois, ces douze jeunes prétendantes au titre de plus belle femme de la Guadeloupe, ce sont prêtés au jeu, de la marche gracieuse, de la tenue en public etc. Plus que la compétition avançait plus que les candidates étaient soumises à une pression des plus fortes. Normal après tout, l'heureuse élue aurait la lourde tâche de représenter la Guadeloupe au célèbre concours national, Miss France. Face à la pression deux candidates ont préféré abandonner, une à une semaine de la compétition, l'autre le jour même de l'élection. Malgré ces abandons, la compétition suivait son cours.

Samedi soir, dans une salle chauffée à bloc par l'animateur Jordan Rizzi. 4 heures de show au cours duquel, la chanteuse Orlane, la plus antillaise des réunionnaises et l'un des chanteurs du Collectif An Wout, collectif connu pour ses musiques festives.

Cette 72e élection de Miss Guadeloupe étaient placée sous le thème des cultures entre tradition et modernité. Une scénographie créée par le graffeur Al Pacman.

Sur les candidates restantes une seule a été choisie et son nom : Clémence Botino, 22 ans, résidente de la commune du Gosier. Loin d'être une reine de beauté sans connaissance, la jeune femme est non seulement belle mais elle a une tête bien pleine. En effet, elle est titulaire d’un bac scientifique, mention très bien en 2014, à 17 ans, elle décide de partir un an aux États-Unis pour apprendre l’anglais. Actuellement en Master de l'Histoire de l'Art à l'Université de la Sorbonne car la belle gosiérienne souhaite devenir conservatrice du patrimoine.

« Je me suis spécialisée en histoire de la mode et plus précisément de la mode dans la Caraïbe. Je me suis rendu compte à travers mes recherches à Paris ou dans les bibliothèques que c’est très difficile d’étudier ce domaine en France métropolitaine », confie Clémence. En effet, les créateurs antillais sont peu représentés dans l’hexagone. La jeune femme souhaite donc les mettre en avant. Depuis 2 ans, elle prépare son mémoire sur cette thématique. « Il va porter sur la valorisation du patrimoine de mon île, c’est important pour moi », déclare-t-elle. « Il y a énormément de créateurs très intéressants, très talentueux dans la Caraïbe en général, qui ne sont pas suffisamment mis en valeur et qui, pourtant, transportent des valeurs et des savoirs faire », a déclaré Clémence Botino lors de sa présentation officielle.

Après avoir longtemps pratiqué le piano pendant ses années lycées, elle s’est découvert à Miami une passion pour la salsa.

La voici désormais en lice pour représenter la Guadeloupe à l’élection Miss France 2020 en décembre prochain à Marseille.

Classement des Dauphines :

1ere dauphine : Vilynnda MICHEL 2e dauphine : Danitzia LOGIS 3e dauphine : Géraldine PIERRE 4e dauphine : Béty THAMS Prix Spécial Guadeloupe La Belle : Mathilda BRAHM (tatie Dada) Prix de l’amitié : Peïdge ANNETTE (maman Peïdge) Prix du public : Danitzia LOGIS

Voici nos plus belles photos de la soirée.

1er Tableau : la tradition avec le défilé en robe traditionnelle :

2e tableau : La culture urbaine :

Une soirée animée par Orlane :

3e tableau : Passage en maillot de bain :

Passage en maillot de bain ( suite )

Sélection des cinq finalistes :

Dernier tableau : passage en tenue de soirée

Dernier passage des candidates :

Sacre de Clémence Botino :

#Guadelouoe #antillesguyane #société #culture #beauté #mode #missGuadeloupe #missFrance

19 vues0 commentaire