• ELMS

En Guadeloupe, une ligne d'écoute pour les victimes de discrimination et de haine anti "LGB


Mercredi les autorités préfectorales ont procédé à l’inauguration de la première ligne d’écoute et d’orientation anti-haine LGBT de la Guadeloupe. Elle sera opérationnelle à partir du 1er novembre. Ce projet est porté par l’association Amalgame Humani’s « Voix arc-en-ciel ».

Etre homosexuel aux Antilles-Françaises et dans la Caraïbe est très souvent un sujet tabou. Entre les railleries, les violences, les harcèlements et le rejet des amis et de la famille, nombreux sont les gays caribéens qui choisissent de se taire. Les plus chanceux choisissent le chemin de l'exil. La France ou le Québec pour les Antillais francophones, le Royaume-Uni ou les Etats-Unis pour les anglophones, la Hollande pour les antillais-néerlandais. C'est l'exil de la dignité.

La colonisation et le christianisme vont de pair dans la région caraïbe. Importée avec l'arrivée des colons européens, la religion chrétienne a longtemps joué un facteur social. Celui ou celle qui ne croyait pas en Dieu, qui n'était pas baptisé, qui ne faisait pas ses sacrements était renié. Le prête faisait quasiment parti de la famille. Dans certaines familles, c'était même une fierté d'avoir un fils dans les ordres. Avec l'influence de la religion, tout comportement déviant était châtié, à l'époque, ils s'appuyaient et s'appuient jusqu'à présent sur des paroles bibliques (Genèse 1:27, 28) : "Et Dieu se mit à créer l’homme à son image, à l’image de Dieu il le créa ; mâle et femelle il les créa.28 En outre, Dieu les bénit et Dieu leur dit : “ Soyez féconds et devenez nombreux, remplissez la terre et soumettez-la ; tenez dans la soumission les poissons de la mer, et les créatures volantes des cieux, et toute créature vivante qui se meut sur la terre. ” ou dans les Proverbes (Proverbes 5:18,19) : "Que ta source d’eau soit bénie, et réjouis-toi avec la femme de ta jeunesse, 19 biche digne d’amour et charmante chèvre de montagne. Que ses seins t’enivrent en tout temps. Sois constamment grisé par son amour".

Vous l'aurez compris la bible désaprouve l'homosexualité mais ce que l'on ne dit pas c'est qu'elle désapprouve l'homophobie : comprenez la haine des homosexuels, comme l'atteste cette phrase "Honorez [des hommes] de toutes sortes, aimez toute la communauté des frères, craignez Dieu, honorez le roi." (Pierre 2:17).

De plus la Bible reconnaît même le droit à la différence, qu'elle souligne dans Romain 7:21-25 : "Je trouve donc cette loi dans mon cas : quand je veux faire ce qui est juste, ce qui est mauvais est présent chez moi. 22 Je prends en effet plaisir à la loi de Dieu selon l’homme que je suis intérieurement, 23 mais je vois dans mes membres une autre loi qui fait la guerre contre la loi de mon intelligence et qui m’emmène captif vers la loi du péché qui est dans mes membres. 24 Homme misérable que je suis ! Qui me délivrera du corps voué à cette mort ? 25 Grâces [soient rendues] à Dieu par Jésus Christ notre Seigneur ! Ainsi donc, par [mon] intelligence, moi je suis esclave de la loi de Dieu, mais, par [ma] chair, [je suis esclave] de la loi du péché." En contradiction avec elle-même, elle invite dans Colossien 3-5, les hommes ou les femmes aux tendances "déviantes" à combattre ses pulsions, qu'elles considèrent comme des péchés, "Ne soyez pas dominés par votre corps. Tuez tout désir pour les relations sexuelles mauvaises "

Avec le temps, et l'évolution des mentalités notamment en Europe ou en Amérique du Nord, la situation des homosexuels a évolué. Condamnés, violentés par le passé, désormais, ils peuvent se pacser, se marier, divorcer et même dans certains pays adopter des enfants.

Département et région française, la Guadeloupe vit au gré des évolutions sociétales de l'Hexagone, en Guadeloupe, les homosexuels subissent eux-aussi des pressions diverses preuve que l'homosexualité est réprouvée, par la famille, les voisins, les amis, beaucoup optent pour le départ car la pression psychologique est trop forte. Quand ce n'est pas le harcèlement, c'est la violence.

Pour la société civile, l'homosexualité est même vue comme une tare, une maladie. Aux Antilles-Françaises, le mot "Makomè" en Guadeloupe, "Makoumè" à la Martinique, qui signifie "homo" ou "pédale" est l'insulte suprême. Quand un père antillais élève son fils, il lui dit: « Arété pléré kon makomè ! Ou ka mété zanno, ou sé on ti makoumè ! » comprenez : "arrête de pleurer comme une pédale..Tu mes des anneaux, tu es un homo"

Qui plus est, des chanteurs antillais ont même appelé à tuer et à brûler les homosexuels, comme ce fut le cas en 2001 pour Admiral T au début de sa carrière, lorsqu'il chantait « Batty Boy Dead Now » (« à mort les pédés maintenant »). En 2003, dans «Gwadada» (« Guadeloupe »), il dressait la liste des malheurs qui selon lui frappent la Guadeloupe : le chômage, les agressions, les conflits sociaux, la sorcellerie, la drogue, l'insécurité routière… et l'homosexualité. En 2004, dans « Burn Pédofil » (« Brûlez les pédophiles »), il assimilait homosexualité et pédophilie et chantait : « Pédofile sé papa macoumè ! » (« Un pédophile c'est un père pédé ! »). Ce fut le cas pour le chanteur KRYS avec sa chanson "MACDOOM DEAD " où il s'en prend à un Antillais originaire de l'île anglophone de Sainte-Lucie, voisine de la Martinique, et dont la télé-réalité a rendu célèbre l'ambiguïté sexuelle dans la Caraïbe.

Chansons, railleries, moqueries ou insultes, malgré cela, les Antilles-Françaises sont même plus tolérantes que leurs voisines anglophones.

Face à toutes ces situations insoutenables, mercredi soir était inauguré au Gosier, en présence de la classe politique locale, du préfet la première ligne d'écoute "Voix arc-en-ciel". Un projet porté par l'Association Amalgame Humani's et accompagné par l'Etat. Il bénéficie d’un financement de la Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT (DILCRAH) et de l’engagement d’une quinzaine de bénévoles. Ces bénévoles bénéficieront d’une formation par les associations « Le refuge » et « SOS homophobie ».

La ligne d’écoute sera joignable au 06 90 75 77 67 (appels et SMS). Il sera également possible de contacter l'association Amalgame Humani's par mail : amalgame.LGBT@gmail.com Le site internet https://www.amalgamehumanis.org sera opérationnel pour l’ouverture de la ligne d’écoute. L'association dispose également d’une page Facebook et d’un compte Twitter. La chanteuse lyrique Carole Venutolo est la marraine du projet.

Le docteur Viviane Melyon De France, présidente de l'association Amalgame Humani's :

Le gouvernement a réaffirmé sa volonté de lutter contre la haine anti- LGBT. Un appel à projets a été lancé par la DILCRAH au début du mois d’octobre. Le but est de soutenir les actions menées qui s’inscrivent dans les objectifs du plan de mobilisation contre la haine et les discriminations anti-LGBT. Les violences à l’encontre des personnes membres de la communauté LGBT sont en augmentation en France.

En 2019, plusieurs faits de violences envers des membres de la communauté LGBT ont été recensés dans l'archipel.

Face à cette recrudescence de violence, il devient donc urgent pour les autorités de lutter contre ces discriminations et protéger au mieux les personnes qui en sont victimes .

#Guadeloupe #antillesguyane #politique #société #LGBT #homosexualité

7 vues

© 2023 by Success Consulting. Proudly created with Wix.com