• ELMS

La Renaissance en flamme, un patrimoine disparaît.


Samedi après-midi, l'ancien cinéma La Renaissance a brûlé, avec cet incendie, c'est une longue part de l'histoire culturelle de Pointe-à-Pitre et plus largement celle de la Guadeloupe qui est partit en fumée.

Pointe-à-Pitre, ville d'art et d'histoire n'est plus que l'ombre d'elle même. L'ancienne capitale économique de la Guadeloupe est régulièrement frappée par des incendies dévastateurs. En effet, il ne se passe pas une semaine sans que le centre historique ne soit ravagé par les flammes. Dents creuses, kaz traditionnelles abandonnées, éclairage public défectueux, squatteurs, autant d'éléments propices à ce que le centre jadis fierté coloniale ne parte en fumée.

Samedi après-midi aux alentours de 16h, c'est l'ancien cinéma la Renaissance, véritable patrimoine architectural et culturel de la Guadeloupe qui a été frappé par un important incendie. Sous les yeux effarés des pointois, les flammes ont ravagé l'intérieur de l'édifice qui, malgré l'intervention rapide des pompiers, n'a pas pu être sauvé. Cette tragédie qui n'est pas la première sur Pointe-à-Pitre a marqué les pointois, qui, sont fortement attachés à cet édifice historique. Preuve de la forte place qu'occupait La Renaissance dans le paysage architectural pointois.

Il est vrai que depuis quelques années, le bâtiment menaçait de s'effondrer, une décision fut prise par l'équipe municipale, celle d'interdire le stationnement rue Gilbert de Chambertrand, grâce à des déviations. Bien qu'inscrit dans dans un projet culturel de renouvellement urbain de la ville de Pointe-à-Pitre, jusqu'à ce jour, aucune solution n'a été trouvée quant à l'avenir du bâtiment qui, en 2010 fut racheté par la communauté d'agglomération CAP EXCELLENCE.

Avec ce feu, c'est tout un pan de l'histoire culturelle de la ville et plus largement de la Guadeloupe qui est partit en fumée.

Édifié au début du 20ème siècle à l’emplacement d'anciennes écuries, et remplaçant la salle de spectacle incendiée en 1882, le complexe “La Renaissance” à Pointe-à-Pitre fut la première salle de cinéma de Guadeloupe, avec ses 500 places. Pièces de théâtre et concerts y étaient également produits. L’établissement a été inauguré le 22 mars 1930. Il accueille initialement des représentations de spectacle vivant et organise des projections cinématographiques, puis à partir des années 1970, il se consacre au cinéma. Toute exploitation est finalement arrêtée en 2001.

Le 29 novembre 2013, l'Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru) a accordé à Cap Excellence une subvention de 365.700euros pour l'opération de requalification. Par la suite, la communauté d'agglomération a lancé des études telles qu’un rapport avant travaux de repérage d'amiante, un diagnostic de mise en sécurité du bâtiment et un relevé architectural, qui a pour but d'approfondir la connaissance de l'édifice à travers des mesures précises. C'est donc à la réception d'une de ces études que le périmètre de sécurité a été mis en place.

La Renaissance est soumise à des règles strictes et tous les travaux doivent être suivis par les services de la Direction des affaires culturelles. Le cinéma "Renaissance" représente depuis peu un danger pour les riverains. Le maire de la ville a pris un arrêté et mis en place une déviation pour éviter de passer devant. Une opération de réhabilitation est prévue pour rénover ce cinéma le plus ancien de Guadeloupe.

#Guadeloupe #antillesguyane #société #culture #histoire

9 vues0 commentaire

Qui sommes-nous ? 

Créé en 2012, The Link Fwi est un organe de presse libre et indépendant. Quotidiennement, retrouvez des articles autour de l'actualité des Antilles-Guyane, de la Caraïbe et des Outre-mer. 

La tâche de The Link Fwi est de diffuser des informations de qualité le plus rapidement possible au plus grand nombre. 

 

The Link Fwi, l'actualité en un clic !!!

Contact

Par mail

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

  • Facebook
  • YouTube
  • Twitter
  • Instagram
  • LinkedIn Social Icône

© 2023 by Success Consulting. Proudly created with Wix.com