• ELMS

Coronavirus : augmentation des cas en Outre-mer


Nul est à l'abri désormais d'une contagion au Coronavirus. A ce jour, toutes les régions françaises de l'Hexagone à l'Outremer sont touchées par le Covid19. Depuis le 24 janvier 2020, la France compte 19 856 cas confirmés de Coronavirus COVID-19, 860 personnes sont décédées depuis le début de l'épidémie. Dans les territoires d'Outre-mer, 272 cas avérés sont dénombrés dans huit territoires. En Martinique, une personne atteinte du coronavirus est décédée. En Guadeloupe, on déplore également le décès d'une femme de 71 ans.

Il est loin le temps où les territoires d'Outre-mer étaient " épargnés " par l'actuelle pandémie de Coronavirus. Fini aussi le temps où l'on pouvait dire que l'épidémie ne concernait que l'Asie, l'Italie, l'Espagne ou encore la France Hexagonale. D'ailleurs, depuis le 24 janvier 2020, la France compte 19 856 cas confirmés de Coronavirus COVID-19, 860 personnes sont décédées depuis le début de l'épidémie. Dans les territoires d'Outre-mer la situation sanitaire s'aggrave chaque jour. Selon,le dernier recensement effectué par les différentes Agences régionales de santé et relayé sur les différents médias locaux des Îles du Nord en passant par la Guadeloupe, la Martinique, la Guyane, la Réunion et Mayotte, le nombre des cas de Coronavirus ont doublé en quelques jours. On dénombre au total pour l'ensemble de ces territoires 272 cas avérés.

Tout avait commencé sur les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélémy, lorsqu'un résident de Saint Barth avait contacté le SAMU de l'île pour des symptômes inquiétants, ses parents qui lui rendaient visite et qui étaient en partance pour Paris depuis l'aéroport international de Saint-Martin furent interceptés par les autorités sanitaires avant leur départ vendredi. Après analyse par les équipes de l'Institut Pasteur en Guadeloupe, ils étaient tous les trois positifs au COVID 19. Le 15 Mars, la préfecture annonce que les trois premiers cas étaient guéris, sauf que le même jour, les autorités ont annoncé deux nouvelles contaminations à Saint-Barthélémy. Il s'agissait de deux personnes revenant d'une croisière. Le 17 mars un nouveau cas est avéré à Saint-Martin. Le 18 mars, l'ARS confirme un second cas à Saint-Martin. Le 21 mars, une patiente de Saint-Martin est rapatriée en Guadeloupe. Le 21 mars toujours l'ARS signale un nouveau cas à Saint-Martin. Ce qui porte à sept cas confirmés de Coronavirus dans les îles du Nord.

A la Martinique on dénombre 53 cas de coronavirus le 23 mars alors que la veille l'île au fleur n'avait que 44 cas, de plus. C'est le 5 mars dernier que la Martinique a connu ses premiers cas de Coronavirus avec deux premiers cas confirmés alors qu'ils séjournaient dans un hôtel des Trois-Ilets. L'une des personnes infectées est un médecin suisse qui était en Martinique pour participer à un séminaire de cancérologie. Quelques jours après, soit dans la nuit du 9 au 10 mars, une femme âgée de 51 ans est prise en charge au CHU qui confirmera que la patiente était positive au COVID-19. Le 11 mars, un nouveau cas est signalé, il s'agit d'une homme de 60 ans en provenance du département de l'Essonne. Le 13 mars, deux personnes atteintes du coronavirus sont débarquées du paquebot Costa Magica. Le même jour un voyageur arrivant de Paris est déclaré positif au virus. Samedi 14 mars, deux passagers d'un autre paquebot, le Costa Favolosa, sont débarqués en Martinique, après avoir été testés positifs. En fin de journée, l'ARS signale un dixième cas. Le dimanche 15 mars, cinq nouveaux cas sont annoncés. Le mardi 17 mars, l'ARS confirme quatre cas supplémentaires. Le mercredi 18 mars, quatre cas supplémentaires sont annoncés. Le jeudi 19 mars, le nombre de cas avérés passe à 32 pour le département. Deux jours plus tard, le 21 mars, le département - toujours au stade 1 - compte 37 personnes infectées. Le 22 mars, 7 cas supplémentaires sont annoncés, soit un total de 44 cas. Un bilan qui monte à 53 cas lundi 23 mars. Une personne atteinte du COVID 19 est décédée.

Sur l'île soeur, en Guadeloupe, la situation sanitaire est tout aussi difficile. Pourtant, pendant longtemps, les habitants se vantaient de n'avoir aucun cas de Coronavirus dans l'archipel. Cependant, le 12 mars dernier, l'île au fleur connue son premier cas avéré de Coronavirus, il s'agissait d'une femme âgée de 36 ans qui venait d'effectuer une croisière, elle a été placée en quarantaine. Les choses vont s'accélérer très vite, car, loin d'être l'unique cas, le lundi 16 mars, les autorités sanitaires ont annoncé 13 cas supplémentaires, le lendemain, le mardi 17 mars, neuf nouveaux cas sont confirmés. Le 18 mars, selon les chiffres de l'ARS 33 cas furent détectés tout en notant l'amélioration de l'état de santé d'un des premiers patients acheminé au CHU de Pointe-à-Pitre / Abymes. Le 19 du même mois, 45 cas sont confirmés ce qui a placé la Guadeloupe au rang de premier territoire ultramarin avec le plus cas confirmé, dépassant de ce fait, le seuil épidémique. Le 20 mars, six cas supplémentaires sont confirmés ainsi que le premier décès, il s'agissait d'une femme âgée de 71 ans. Quatre nouveaux cas sont annoncés le 21 mars, ainsi que le rapatriement d'une patiente infectée depuis Saint-Martin, portant le total à 56 cas. Le 22 mars, deux nouveau cas sont confirmés par l'ARS. Le lendemain, lundi 23 mars, le département compte 4 nouveaux cas, soit 62. Parmi eux, 18 patients sont hospitalisés, six en réanimation.

La Guyane, deuxième région ultramarine touchée au tout début de la propagation au niveau des territoires d'Outremer, cinq cas furent confirmés. Il s'agissait d'habitants de la commune de Saint-Laurent du Maroni. Ces personnes s'étaient rendues dans l'Hexagone pour assister à un rassemblement religieux qui s'était tenu à Mulhouse, ( ville la plus touchée par l'épidémie) du 17 au 24 Février dernier. Par la suite, un sixième cas fut recensé le mercredi 11 mars : il s'agissait d'un enfant qui avait été en contact rapproché avec l'un des cinq premiers cas détectés. Le samedi 14 mars, un nouveau cas est signalé à Kourou et l'ARS souligne que trois personnes précédemment atteintes sont considérées comme guéries. Le dimanche 15 mars, la préfecture annonce quatre nouveaux cas. Trois nouvelles personnes sont considérées comme guéries au 19 mars, mais l'ARS a également annoncé 3 nouveaux cas. Le 21 mars, l'ARS signale un nouveau cas importé, portant le total à 19 cas et signale que six sont guéris. Un 20ème cas est annoncé le dimanche 22 mars.A la date du 23 mars, trois nouveaux cas sont confirmé portant à 23 le nombre de personnes atteintes de Coronavirus.

Dans l'Océan Indien, sur l'île de la Réunion le nombre de personnes infectées a également doublé; le 11 mars dernier, l'île Bourbon a recensé son tout premier cas de COVID-19, un homme de 80 ans de retour des Etats-Unis après avoir transité en France. Jeudi 12 mars, l'ARS de La Réunion annonçait trois nouveaux cas dans le département. Le 13 mars, les autorités ont confirmé un cinquième cas. Le lendemain, un sixième cas est déclaré. Le dimanche 15 mars, un septième cas est confirmé par l'Agence Régionale de Santé. Deux cas supplémentaires sont annoncés en fin de soirée par l'ARS. Le 17 mars, un 10ème cas avéré est signalé : il s'agit d'un retraité de 73 ans, de retour de l'Hexagone. Dans la soirée du 17 mars, l'ARS annonçait trois nouvelles contaminations. Le 18 du même mois, deux nouveaux cas sont confirmés le matin, suivis de quatre autres cas dans l'après-midi et enfin 8 nouveaux dans la soirée, soit 28 cas au total. Le vendredi 20 mars, l'ARS annonce 10 nouveaux cas. Puis 7 cas supplémentaires le samedi 21 mars faisant passer le total du nombre de personnes infectées dans l'île à 45 dépassant de ce fait le seuil épidémique. Dans la soirée du 21, deux nouveaux cas sont annoncés sur l'île. Le dimanche 22, 17 nouveaux cas sont confirmés par la préfecture, dont deux cas en réanimation, un total de 65 cas confirmés. Malheureusement, la propagation du virus se poursuit. Ainsi, 4 nouveaux cas de coronavirus COVID-19 ont été détectés. lundi 23 mars. Ce qui porte à 75 cas de Coronavirus COVID-19 sur l'île de la Réunion, faisant d'elle, le département d'Outre-Mer le plus touché.

Dans les autres territoires ultramarins à ce jour, à Mayotte 21 cas, Nouvelle-Calédonie 8 cas et en Polynésie 25 cas confirmés.

Désormais, nul est à l'abri de cette épidémie. Toutes les régions françaises de l'Hexagone à l'Outremer sont touchée par le COVID-19. Un durcissement des mesures a été annoncé par le premier ministre lui-même lors de son interview sur TF1 alors qu'il était en Duplex depuis l'Hotel de Matignon. Trois domaines vont être durcis dès aujourd'hui :

- Sortir pour promener ses enfants ou faire du sport sera limité à 1 km de chez soi, une heure par jour, en une seule fois et "tout seul".

- Les marchés ouverts seront fermés, mais les préfets, sur avis des maires, pourront déroger à cette règle dans les communes isolées où le marché est essentiel à l'alimentation.

- Les déplacements médicaux seront limités aux soins urgents, sur convocation d'un médecin.Quant aux couvre-feux instaurés par certaines municipalités, instruction a été donnée aux préfets de les mettre en place là où c'est nécessaire

#Outremer #Guadeloupe #Martinique #Guyane #LaRéunion #SaintMartin #santé #coronavirus #société #politique

11 vues0 commentaire