• ELMS

Coronavirus : Beaucoup plus de 143 cas en Guadeloupe ?

Mis à jour : 28 avr. 2020


Officiellement, il y a 143 cas confirmés par les autorités sanitaires en Guadeloupe, mais ils seraient beaucoup plus importants que ceux annoncés. Selon l'ARS il y aurait en fait près de 2000 cas de COVID-19 en Guadeloupe. Un chiffre qui avait déjà été évoqué par le syndicat UGTG en prise avec le gouvernement pour la mise en place d'un test général pour la population et l'usage de l'Hydroxy-Chloroquine pour les personnes malades.

Quotidiennement, les médias locaux dans leur globalité se font l'écho des nouvelles relatives au Coronavirus dans l'archipel français des Caraïbes. En effet, il ne se passe pas un jour sans que les médias ne commentent, ne relayent, ou ne transmettent les derniers bulletins, informations ou encore les derniers chiffres du Covid-19 en Guadeloupe. Officiellement, il y a 143 cas confirmés dont 8 personnes décédées. Evidemment tous ces chiffres sont ceux transmis par l'Agence Régionale de Santé ( ARS) mais, il semblerait que ces chiffres soit bien plus importants qu'on ne le pense.

Il y a quelques semaines, le syndicat UGTG par la voix de son porte parole, Elie Domota avait déjà évoqué l'idée selon laquelle, les chiffres transmis par l'ARS seraient faussés. Pour le syndicat guadeloupéen, il y aurait entre 1000 à 2000 cas de Covid-19 et donc une possible propagation à grande échelle en Guadeloupe. Beaucoup de détracteurs de l'UGTG avaient mis en doute les chiffres avancés par le syndicat, s'appuyant sur les chiffres publiés par l'Agence Régionale de Santé qui pendant longtemps prétendait que l'archipel n'était que très peu impacté par l'actuelle pandémie. Cependant, en fin de semaine, nos confrères de Guadeloupe 1ère ont confirmé les doutes des syndicalistes.

Entre 300 à 400 personnes contaminées selon l'ARS :

Face aux nombreuses interrogations, l'Agence de santé régionale a finit par admettre qu'en réalité, le chiffre de 143 cas relayé sur les médiats étaient bien élevés. Oui, en Guadeloupe, il y a bien plus que 143 cas et pour cause, les chiffres officiels représentent les personnes testées positives lors de leur passage au CHU de Pointe-à-Pitre/Abymes, soit 143 personnes qui ont été au CHU et qui ont présenté des symptômes graves. Cela représente 0,03% de la population. Il y aurait donc des personnes contaminées dans la nature, car, elles n'ont pas été dépistées puisqu'elles ne présentent pas de symptômes graves. Ils ne sont pas dépistés mais constituent des cas réels de coronavirus.

Dans son communiqué de presse de Vendredi 10 Avril, l'ARS a confirmé qu'il y aurait un décalage entre chiffres annoncés et chiffres réels. "Santé Publique France a permis aux ARS de se doter d’un outil complémentaire d’évaluation de la circulation du virus en surveillant, avec la contribution du réseau des médecins sentinelles, les consultations pour infection respiratoire aigüe. Parmi ces infections, on estime que 20% pourraient relever du Covid-19 en le rapportant au taux de positivité des tests réalisés. Les estimations seraient de 300 à 400 personnes peu symptomatiques qui pourraient avoir contracté le Covid-19 à ce jour" a indiqué l'ARS.

Problème, même ces nouveaux chiffres seraient en deçà de la réalité. Aux données apportées par l'ARS, il faudrait rajouter celles apportées par Santé Publique France, qui font donc état, pour la première fois des consultations sur les deux dernières semaines chez les médecins généralistes plus les données sur les personnes qui sont allées en consultation au CHU ainsi que les données relevant les personnes qui sont passées par les consultations hôpital (environ 1500), les asymptomatiques, porteurs du virus mais sans signes apparents, sans compter ceux qui ne seraient pas allés chez le médecin. Au total, il y aurait bien 2000 personnes atteintes du Covid-19 en Guadeloupe.

Des chiffres confirmés par ces professionnels qui, d'ailleurs tirent la sonnette d'alarme, quant aux données présentées par l'ARS. Ces médecins prennent en charge au sein de leur cabinet et qui constatent une explosion du nombre de cas suspect, mais qui ne sont pas testés. Le docteur Jean-Claude Gbénou, président de l’association départementale des gardes d’urgence et de promotion de la santé s'exprimait sur les antennes de La 1ère :

" Les médecins sont surpris du chiffre extrêmement bas du chiffre du nombre de cas positifs annoncés par l'ARS. Au regard des cas suspects, les chiffres sont extrêmement bas. Dans les activités de garde ou même dans l'activité normale des cabinets médicaux, nous voyons des patients qui sont suspects d'avoir été infectés par le Covid-19, on est quand même autour de 80% des gens qui ont été infectés, qui vont avoir des formes asymptomatiques c'est-à-dire pas de signe du tout, mais ce sont quand même des gens qui sont infectés par le Coronavirus et qui sont donc contagieux. Le virus continue à circuler, je suis de garde régulièrement au téléphone, et les cas suspects rien qu'au téléphone ces dernières semaines, je ne vous parle même pas des cas constatés en présentiel, ils ont explosés. Nous avons des patients qui appellent régulièrement et qui ont des signes d'infection au Covid-19. "

Du fait des critiques émises, les autorités sanitaires ont affirmé qu'elles pourraient bien prendre en compte les données des médecins sentinelles de l’archipel. Le réseau sentinelle est un réseau de recherche et de veille en soins de premiers recours (médecine générale et pédiatrie) en France Hexagonale. Les objectifs principaux du réseau Sentinelles sont : la constitution de grandes bases de données en médecine générale et en pédiatrie, à des fins de veille sanitaire et de recherche;le développement d’outils de détection et de prévision épidémique et la mise en place d’études cliniques et épidémiologiques.

Sachant qu'une personne porteuse de coronavirus peut contaminer environ 3 personnes, ( 2,5 personnes par cas ). Le nombre de personnes touchées pourrait donc doubler voire tripler si les consignes de confinement ne seraient pas respecter. Il est donc important de respecter le confinement afin de soulager les personnels soignants. #RESTEZCHEZVOUS

#Guadeloupe #antillesguyane #santé #coronavirus #société #Outremer

50 vues0 commentaire

Qui sommes-nous ? 

Créé en 2012, The Link Fwi est un organe de presse libre et indépendant. Quotidiennement, retrouvez des articles autour de l'actualité des Antilles-Guyane, de la Caraïbe et des Outre-mer. 

La tâche de The Link Fwi est de diffuser des informations de qualité le plus rapidement possible au plus grand nombre. 

 

The Link Fwi, l'actualité en un clic !!!

Contact

Par mail

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

  • Facebook
  • YouTube
  • Twitter
  • Instagram
  • LinkedIn Social Icône

© 2023 by Success Consulting. Proudly created with Wix.com