• ELMS

Thierry Henry meilleur joueur de l'histoire de la Premier League. Portrait d'une légende.

Dernière mise à jour : 22 avr. 2020


Sa statue trône devant l'Emirates Stadium d'Arsenal, Thierry Henry légende du football tricolore, a eu une carrière sportive très riche. Plus qu'une simple star, Outre-Manche, le joueur français d'origine guadeloupéenne ( de la Désirade) et martiniquaise a marqué l'histoire du football anglais lors de son passage au club d'Arsenal. Dans un sondage réalisé par le quotidien The Daily Mirror, l'ancien attaquant d’Arsenal a été élu meilleur joueur de l’histoire du championnat anglais. L'Antillais devance une autre légende du football, le milieu, Ryan Giggs.

Un nouveau titre au compteur pour Thierry Henry. Bien que celui-ci ne soit qu'honorifique, c'est une reconnaissance de plus pour l'immense carrière du joueur français. Alors qu'en France, chaque action ou faux pas, de Thierry Henry est commentée, critiquée par la presse spécialisée. A l'étranger, Henry est une légende vivante du ballon rond. Il faut dire que ce dernier a eu une carrière sportive très riche. Butteur légendaire, attaquant d'exception, Thierry Henry c'est au total 794 sélections dans plusieurs équipes de renommée internationale, et 360 buts marqués sur l'ensemble de sa carrière sportive. Des chiffres à faire frémir les aficionados du football et à rendre jaloux les plus grands joueurs du sport le plus apprécié au Monde.

C'est en Angleterre que le joueur français a connu sa période de gloire avec Arsenal, club du nord de Londres qu'il évoluera de 1999, date à laquelle il a rejoint les " gunners", après un passage de sept mois à Juventus de Turin, jusqu'à 2007, suivi d'un cours retour à l'Arsenal Stadium en 2012, à l'issue d'un prêt entre le club New Yorkais des New York Red Bulls et le club londonien. L'histoire d'amour entre le numéro 14 et le club londonien aurait pu s'achever assez vite tant les difficultés étaient grandes, mais au fil des saisons, Henry a conquis les coeurs des fans anglais. De part ses exploits, le joueur français d'origine antillaise a marqué l'histoire du football anglais. Avec Arsenal, il a participé à 370 rencontres et inscrit 226 buts. Avec son club de coeur, il a remporté deux titres de Premier League et deux championnats d'Angleterre. En 2008, il est élu meilleur joueur de l'histoire d'Arsenal par les supporters du club et joueur étranger préféré de l'histoire de la Premier League lors d'un sondage organisé par Barclays en décembre de cette année-là. Trois ans plus tard, le 9 décembre 2011, une statue en bronze du français est inaugurée aux abords de l'Emirates Stadium, une véritable reconnaissance pour le footalleur français. Par la suite, en 2014, année de son départ à la retraite, il est désigné deuxième meilleur joueur de l'histoire de la Premier League juste derrière l'autre légende Ryan Giggs, par les spécialistes du quotidien britannique The Telegraph.

Les très belles années d'Henry à Arsenal ont visiblement marqué les esprits Outre-Manche puisque, en fin de semaine dernière, l'ancienne star de l'Equipe de France a remporté la finale de la " coupe du monde des meilleurs joueurs de Premier League " par le quotidien britannique The Mirror. 32 joueurs internationaux toutes nationalités confondues étaient en lisse au concours. La seule condition était d'avoir joué dans le championnat anglais. C'est finalement, Thierry Henry qui a récolté le plus de voix, avec 82% des votes face au légendaire Ryan Giggs de Manchester United, 18% des votes. Une nouvelle reconnaissance pour l'international français qui est depuis Novembre 2019, l'entraîneur du club de l'Impact de Montréal, franchise de Major League Soccer, nom de ligue Nord-Américaine.


Portrait d'un champion français à la carrière internationale :

Né le 17 août 1977 aux Ulis, en région parisienne, Thierry Henry est d'origine guadeloupéenne, plus précisément de la Désirade de part son père, et de la Martinique de part sa mère. Dès sa tendre enfance, le jeune Thierry s'intéresse au football et c'est en 1983 que son père l'inscrit au club de football de la ville, CO Les Ulis où il perfectionne son jeu et devient même le meilleur joueur du club. A l'âge de onze, inscrit à l'US Palaiseau (55 buts à son actif), le jeune prodige est filmé pour la première fois par l'équipe de l'ancienne chaîne de télévision Téléssonne, L'enfant devient rapidement un joueur important de ses différentes équipes et montre déjà une certaine aisance dans les surfaces de réparations.

Doué, le jeune Henry l'est c'est pour cela à l'été 1990, il passe un test pour entrer en sport-étude à l'INF Clairefontaine. Il fait partie des 24 reçus sur les 800 candidats avec ceux qui deviendront ses coéquipiers en Equipe de France, Jérome Rothen, Nicolas Anelka ou encore William Gallas. L'année suivante, alors qu'il est encore signé à l'INF Clairefontaine, il intègre le Club de Viry-Chatillon. Il est ensuite repéré par le recruteur de l'AS MONACO qui a assisté au match qui opposait Viry-Chatillon à Sucy-en-Brie (6-0), les six buts ayant été marqués par le jeune attaquant. Un an plus tard, il passe au FC Versailles. Lors d'un quart-de-finale en Coupe nationale des « moins de 15 ans » contre le PSG, les Parisiens mènent 2-0 mais Henry signe un doublé et permet à son équipe de l'emporter (3-2)

En 1993, Thierry Henry passe chez les professionnels et rejoint les moins de 17 ans du club monégasque. En une année, l'attaquant parisien marque 42 buts, un palmarès qui ne passe pas inaperçu aux yeux d'Arsène Wenger, l'entraîneur de l'équipe professionnelle. L'année suivante, soit en 1994, il débute en première division et joue son premier match professionnel face à l'OGC Nice, ce jour-là, il joue avec un autre guadeloupéen Lilian Thuram. Lors de sa première saison chez les professionnels, il porte huit fois le maillot rouge et blanc et marque à trois reprises. La saison suivante, 1995-1996,pour la première fois de sa jeune carrière, il participe avec son club à la Coupe de l'UEFA. Son premier match international se fera face au club anglais de Leeds. Il entre sur le terrain en fin de rencontre sans marquer de but. Au cours de cette saison, plus présent sur le terrain, il marque trois buts en championnat.

Plus à l'aise sur le terrain, et plus confiant dans son jeu, la saison suivante permet à Thierry Henry de se révéler. Il est régulièrement titulaire, marque neuf buts et distribue huit passes décisives en championnat. Cette année là, Monaco remporte le titre de champion de France et permet à Henry de remporter son premier titre majeur. Sur la scène européenne, le Français inscrit son premier but en Coupe d'Europe lors du seizième de finale de la Coupe UEFA face au Borussia Mönchengladbach. Malheureusement, Monaco est éliminé en demi-finale (1-3, 1-0) face à l'Inter Milan. Cette même année, Henry est élu meilleur espoir du football français et désormais,de plus en plus de clubs européens s'intéressent au jeune attaquant monégasque, parmi eux le Real Madrid avec qui il signe illégalement un pré-contrat, ce qui lui vaudra, une amende de 60 000 euros, mais finalement, il décide de prolonger avec Monaco. S'en suivront deux saisons de victoire avec son club.

En 1999, le joueur français, Thierry Henry signe à la Juventus pour un montant de 75 millions de francs (environ 11,5 millions d'euros), un transfert record pour un joueur français à l'époque. Très vite, l'expérience italienne se révèle décevante pour le français qui ne reste que sept mois à Turin. Il rejoint Arsenal, club avec lequel il devient l'un des meilleurs attaquants de sa génération. Son transfert de 90 millions de francs, environ 13,7 millions d'euros est un record pour l'époque. A Arsenal, l'attaquant retrouve son premier entraîneur Arsène Wenger. Arsenal et Henry c'est une histoire d'amour qui a duré huit saisons, de 1999 à 2007. Depuis 2011, l'international français possède même une statue en bronze à son effigie aux abords du stade d'Arsenal.

En 2007, il rejoint le FC Barcelone avec qui il signe pour trois saisons de 2007 à 2010 Au total, il a participé à 121 matches joués au côté de Samuel Eto'o et Leo Messi avec lesquels ils formèrent le trio le plus efficace d'Europe. En Espagne, il collectionne les titres avec son nouveau club. Ligue des champions, championnat, coupe d'Espagne, Supercoupe d'Europe, la Supercoupe d'Espagne et même la Coupe du monde des clubs en 2009.

En fin de contrat avec le FC Barcelone en 2010, le grand Henry s'envole pour New York pour une durée de quatre ans. Chez les Red Bulls, il conserve son traditionnel numéro 14 et devient le neuvième « joueur désigné » de l'histoire du championnat américain, le deuxième de l'équipe new-yorkaise ce qui lui permet d'avoir un salaire supérieur au plafond fixé par la Major League Soccer. Aux Etats-Unis, il réitère l'exploit avec sa nouvelle équipe. Il enchaîne les buts Major League Soccer. La première saison est un succès pour l l'équipe new yorkaise qui termine la saison régulière en tête de la Conférence Est, une première pour le club depuis 2000 mais en séries éliminatoires, le club new-yorkais est éliminé en demi-finale de la conférence Est face à San José. Cependant pour le français elle est plutôt mitigée. Sur toute la saison il n'inscrit que deux buts et distribue trois passes décisives en douze rencontres. Il faut rappeler que cette année là Thierry Henry a enchaîné une Coupe du Monde désastreuse avec les Bleus et a dû faire face à une série de blessures. Au total, avec les New York Red Bulls, il a participé à 135 rencontres en Major League Soccer et inscrit 52 buts et est sacré deuxième meilleur joueur de l'histoire de l'équipe américaine.

Recordman de l' Equipe de France :

Thierry Henry a aussi brillé sous les couleurs tricolores. Recordman en sélection nationale, l'attaquant antillais a porté le maillot bleu de 1997 à 2010. Un total de 120 sélections a avec 51 buts inscrits dans différentes compétitions internationales. Il est même le premier joueur français de l'histoire à disputer quatre Coupes du monde. Malheureusement, la dernière Coupe du Monde en Afrique du Sud est décevante tant pour le collectif que pour lui. Sa carrière tricolore est entachée par la polémique de " la main ". En effet, lors du match de barrages retour contre l'Irlande, le 18 Novembre 2009, il permet à l'équipe de France de se qualifier en faisant une passe décisive à William Gallas après avoir commis une faute de main dans la surface de réparation irlandaise,non sifflée par l'arbitre suédois Martin Hansson. Le but égalisateur provoque une polémique importante dans les semaines suivant la rencontre. Il est la victime d'un véritable lynchage médiatique à l'étranger et surtout en France, son pays. Néanmoins cette faute impardonnable pour les amateurs de football ne sera pas sanctionnée par la FIFA. Suite à une saison mitigée et à la baisse de son temps de jeu au FC Barcelone, en Afrique du Sud, Thierry Henry n'est pas titulaire mais débute en tant que remplaçant, il est aussi déchu de son brassard de capitaine au profit de Patrice Évra. Au total, Henry n'entre en jeu que deux fois, à chaque fois en deuxième période, contre l'Uruguay il joue trente minute, face à l'Afrique du Sud ( 20 minutes), n'inscrivant aucun but face à ces équipes. L'équipe de France est cependant éliminée dès le premier tour. Suite à cette compétition catastrophique, il décide de mettre fin à sa carrière internationale. Il est le deuxième joueur comptant le plus de sélections en équipe de France derrière Lilian Thuram (142) et reste à ce jour le meilleur buteur de l'histoire des Bleus (51 buts). Il figure parmi les seuls joueurs ayant à la fois remporté une Coupe du monde et étant détenteurs du record de buts avec leur équipe nationale, au même titre que Pelé (77 buts), David Villa (59 buts) et Miroslav Klose (71 buts). Quatre ans plus tard, il annonce sur son compte Facebook la fin de sa carrière sportive.