• ELMS

Alain Decaille, figure majeure de la lutte syndicale est mort !

Il était l'une des figures majeures de la lutte syndicale à la Martinique. Alain Decaille, président de la Fédération des taxis indépendants de la Martinique est décédé des suites de la Covid-19. Ironie du sort, il faisait partie des principaux opposants à l'obligation vaccinale.





C’est une bien triste nouvelle pour le paysage syndical martiniquais et plus largement pour la Martinique. Alain Decaille, président de la Fédération des taxis indépendants de la Martinique est décédé. L'homme d'une cinquantaine d'année est mort de la Covid-19, après deux semaines d'hospitalisation au CHUM. Le syndicaliste avait d’abord été soigné à domicile, sous assistance respiratoire avant d'être conduit au CHU où il s'est éteint dans sa chambre à 4h00 du matin.


Figure majeure de la lutte syndicale, il était depuis plusieurs années connu pour ses prises de position pour défendre sa profession mais pas que, car, Le 22 novembre, Alain Decaille avait appelé, avec une quinzaine d’autres organisations, à une grève générale. En tête des revendications des manifestants, la lutte contre l’obligation vaccinale contre le Covid-19 pour certaines professions – alors que seulement 38 % des Martiniquais éligibles présentent aujourd’hui un schéma vaccinal complet. Ils demandaient aussi une hausse des salaires, des minima sociaux, ainsi qu’une baisse du prix du gaz et des carburants. Les chauffeurs de taxi martiniquais s’étaient fortement investis dans la contestation. Certains avaient participé à des opérations escargot, quand d’autres avaient pris leurs habitudes sur les différents barrages érigés au travers des routes de Martinique.


Alain Decaille et ses partenaires de lutte avaient en partie obtenu gain de cause : le ministre des Outre-Mer, Sébastien Lecornu, avait annoncé après son déplacement aux Antilles le report de l’obligation vaccinale pour les soignants martiniquais au 31 décembre. Et des négociations s’étaient en parallèle ouvertes entre les syndicats et des représentants de l’Etat. Plusieurs réunions ont cependant dû être reportées à cause du Covid, qui continue de circuler fortement en Martinique, même si le taux d’incidence est loin des sommets de la vague terrible qui avait frappé l’île pendant l’été.


Contaminé par des syndicalistes ?


Selon les informations reccueillies par nos confrères de RCI Martinique, le leader syndical aurait contracté le virus lors d'une réunion de travail pour des négociations avec l'Etat. D'ailleurs, début décembre, le préfet qui participait aux négociations a lui aussi été testé positif. Toujours selon les informations de RCI, un cluster avait été suspecté au sein même de l'intersyndicale dont beaucoup de membres sont des antivax convaincus.


Des hommages appuyés :


Après l’annonce de la disparition d’Alain Decaille par ses proches et les médias locaux, les hommages se sont multipliés. Dans un communiqué, la Chambre de métiers et de l’artisanat de Martinique (CMA), dont il était l’un des vice-présidents, s’est dit «endeuillée» par la perte d’un homme. Son président, Henri Salomon s'est exprimé :


Très attaché à la formation des artisans taxi, il était très actif pour la préparation des examens taxi. Fondateur et associé aux autres organisations professionnelles du transport de taxi de place, il a orienté ce secteur vers le numérique, en travaillant à la mise en place d’une plateforme ayant pour objectif de rassembler les artisans taxi et revaloriser leur image auprès du grand public. Il s’est consacré pleinement à sa profession, soucieux de l’avenir de l’artisanat, tous secteurs d’activités confondues et a été l’un des piliers de l’U2P. Toute la famille de l’artisanat est en deuil ce jour et s’associe à la douleur de sa famille, de ses proches et de ses équipes.



Serge Letchimy, ancien président de la Région et actuel président de la CTM a lui-aussi rendu hommage à " Cette pandémie impitoyable nous prive d’un homme d’une grande loyauté, d’une grande sincérité et qui acceptait de mener des batailles dans le respect des autres et de son pays.

Mes condoléances à sa famille et à ses proches.l'homme de combat.















50 vues0 commentaire