• ELMS

Atteint de coronavirus, il témoigne.

Mis à jour : 20 mai 2020

Jean-Luc a commencé à développer des symptômes de Coronavirus. Après avoir contacté le 15, il a été redirigé vers un médecin généraliste qui l'a conduit au CHU de la Guadeloupe pour effectuer des examens sanguins. A l'hôpital, il subit donc les examens sanguins mais pas de tests car, on lui annonce que les tests sont réservés aux cas les plus graves de covid19 . Voici son témoignage.



Aujourd'hui, le monde entier fait face à l'épidémie du coronavirus qui tue chaque jour un peu plus. En France selon Santé Publique France, 122 577 cas ont été confirmés, 86 657 personnes hospitalisées dont 4870 en réanimation, 22 245 décès et 43 493 personnes guéries. En Guadeloupe, il y a comme qui dirait un combat de chiffres. Officiellement, selon l'ARS, l'archipel ne compterait que 149 cas de covid-19, 10 morts et 95 personnes guéries, mais selon les médecins du réseaux Sentinelle, ces chiffres sont faussés. Ils évalueraient à 2000 le nombre de personnes atteintes du covid-19.


Ainsi, afin de faire enfin la lumière sur le nombre exact de personnes malades, mardi après-midi au cours de leur point de presse en direct sur la page Facebook de la Préfecture, le préfet de la Guadeloupe, Philippe Gustin et la directrice de l'ARS, Valérie Denux ont annoncé, la mise en place d'une phase élargie de tests Covid-19 à l'approche du déconfinement. Dès le lendemain, soit le mercredi 22 Avril, des premiers tests ont débuté, mais sur rendez-vous. Néanmoins, ils sont réservés surtout aux personnels soignants, aux personnels des EPADH et aux personnes fragilisées parmi lesquelles les personnes âgées. Pourtant, les médias traditionnels continuent de relayés des chiffres fournis par l'ARS. Plus récemment c'est Santé Publique France qui affirme avoir enregistré une nette diminution des consultations. " La semaine dernière, la semaine 16 du calendrier, il y a eu 155 cas estimés d’infections respiratoires, et seulement 4 sont attribués au Covid 19, dont seulement trois testés positivement en virologie. C’est une chute de 85% par rapport à la fin mars. Même tendance à la baisse pour Saint-Martin.Saint-Barthélemy n’a eu aucun cas de médecine de ville attribuée au coronavirus."



Toujours selon l'organisme d'Etat, en Guadeloupe le taux de positivité des prélèvements, c’est-à-dire le nombre de prélèvements positifs sur le total des prélèvements, baisse également de moitié. Il est passé de 8,5 % à 4,1 % soit 4 patients positifs sur 100 patients prélevés. Par ailleurs, ce sont les communes du Gosier, plus de 10 cas pour 10 000 habitants, le Moule, Saint-François, Goyave, Trois-Rivières et Bouillante ( cumulent entre 5 et 10 cas pour 10 000 habitants) les plus impactées. Les autres communes de l’Archipel totalisent moins de 5 cas cumulés pour 10 000.Seules, 7 communes n’enregistrent pour le moment aucun cas confirmés. L'agence nationale rajoute que la majorité des cas de Covid-19 seraient en majorité des cas importés tandis que les contaminations locales autochtones ou transmissions secondaires augmentent faiblement, mais régulièrement de semaine en semaine. De plus,le nombre de passages aux urgences est en diminution constante depuis le début avril. La semaine dernière 29 personnes se sont rendues aux urgences dans l’Archipel. Une chute de 42%. Sauf, que ce sont les données de la semaine dernière au sortir du long week-end de Pâques. Il faudra attendre encore plusieurs jours pour savoir si cette tendance se confirme.


Mais, selon nos sources, ils seraient nombreux à avoir contracté le virus mais n'auraient pas été testés. C'est le cas de Jean-Luc ( il souhaite garder l'anonymat ) qui a développé des symptômes de covid 19. Consulté par téléphone par plusieurs médecins puis physiquement par un médecin généraliste qui a eu de suspicions, il n'a pas été confirmé car, tout simplement, il n'a pas été testé, enfin on lui a fait un examen sanguin, ce qui ne serait pas très efficace pour une détection fiable du Coronavirus dans le corps humain. Voici son témoignage.


The Link Fwi : Quels ont été les premiers symptômes du Covid-19, comment se sont-ils développés dans votre organisme et avez-vous contacté le 15 que vous ont-ils dit comment la prise en charge s'est elle effectuée ?

Jean-Luc : Alors, tout a commencé le lendemain du confinement où j'ai commencé à être symptomatique. J'avais l'ensemble des symptômes sauf la perte du gout et de l'odorat, donc un peu de fièvre le matin, maux de tête (genre réveil lendemain de cuite), courbature cou et bas du dos, toux sèche, fatigue et ce, tous les jours. Je dois me rendre à un entretien d'embauche et je constate que je manque d'air. Sitôt, je constate une apparition de plaques dans le cou, un peu semblables à celles de la dengue. Ces plaques me démangent beaucoup mais je ne m'en occupe pas forcément, je fais le beau comme on dit à Marseille (rires). Sauf que la détresse respiratoire revient plus régulière, mais moins forte. Je décide de téléphoner à mon médecin traitant, il ne répond pas, je tombe sur son répondeur. Je ne panique pas. J'appelle de nouveau mon médecin, il ne répond pas. Du coup, ma femme m'oblige à appeler le 15, personne ne décroche. Je fais le 0800 130 000 et là, on me dit "faites le 15", mon interlocutrice semble avoir un accent du Maghreb. Je téléphone de nouveau au 15, on me donne quatre numéros de portable, je les fais un par un. Finalement, c'est le troisième qui décroche. On me pose des questions, on prend mes symptômes toujours par téléphone et on me dit que je vais être recontacté par un médecin. Je comprends que ça devient sérieux. Effectivement, mon téléphone sonne, il s'agit d'un premier médecin pour des tests encore par téléphone et là, il me dit, " vous avez bien des symptômes de Covid-19" et celui-ci m'explique qu'un médecin du CMA ( Centre Médical de l'Aéroport) me contactera pour une visite médicale téléphonique, (non mais vous imaginez un vieillard pas débrouillard, il serait déjà mort). Je reçois un appel téléphonique, c'est le médecin, la visite par téléphone se fait, je lui explique à nouveau mes symptômes. A la fin de la visite téléphonique, il me répond qu'il souhaite me voir physiquement.


The Link Fwi : Que s'est-il passé ensuite ?

Jean-Luc : Je vais donc au rendez-vous médical, il me consulte et il appelle le service des urgences spécialisées dans le COVID. Je pars donc au CHU. Sur place, je suis plutôt rassuré, car les locaux sont neufs. Il n'y a pas de chaise, pas de monde qui attend, ça va très vite, et on n'oublie pas de te demander ta carte vitale et ta mutuelle. Le personnel est très accueillant mais, ils manquent de matériel ( masques, blouses..etc) Ils me font des examens sanguins. Selon mon médecin, tout se fait sur supposition car pas de tests COVID, sauf pour les cas les plus suspects. On m'explique aussi, que selon le protocole, les malades comme moi qui sont considérés comme des cas légers, ou ceux en fin d'infection : on leur fait des tests sanguins, une observation accrue, puis retour des tests sous 2 heures, puis, soit on te renvoie chez toi en confinement 14 jours soit si c'est plus grave, ou si ça s'aggrave, tu pars au scanner pour recherche de virus dans les poumons ensuite, tu pars au service des maladies infectieuses et là test COVID, ensuite, ils te mettent au services des Soins Intensifs - mais rien avant. Je me dis, que si jamais il y a un pic en Guadeloupe, ce sera très grave. Moi, je suis rentré chez moi et je me suis resté confiné comme la consigne l'indique.


TLFWI : Aujourd'hui, comment vous sentez-vous, y'a t'il eu une amélioration de votre état de santé ?

Jean-Luc : Je me sens beaucoup mieux. Je ne ressens plus aucun symptôme apparent. Je suis donc en rémission, mais niveau immunité, je n'y crois pas franchement car personne ne sait, ni même mon médecin traitant, donc on verra.

635 vues0 commentaire

Qui sommes-nous ? 

Créé en 2012, The Link Fwi est un organe de presse libre et indépendant. Quotidiennement, retrouvez des articles autour de l'actualité des Antilles-Guyane, de la Caraïbe et des Outre-mer. 

La tâche de The Link Fwi est de diffuser des informations de qualité le plus rapidement possible au plus grand nombre. 

 

The Link Fwi, l'actualité en un clic !!!

Contact

Par mail

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

  • Facebook
  • YouTube
  • Twitter
  • Instagram
  • LinkedIn Social Icône

© 2023 by Success Consulting. Proudly created with Wix.com