• ELMS

Clean My Island, se battre pour une Guadeloupe propre.

Dimanche, alors que la Guadeloupe se réveille à peine, une bande de jeunes bien décidés à changer les choses, s'est levée aux aurores et s'est donnée rendez-vous devant la déchetterie du Lamentin. Armés de leurs gants, de sacs poubelle et de leur seule volonté ils ont nettoyé le site de Jaula où carcasses de voitures, pneus usagés, déchets encombrants et autres ordures ménagères s'amoncelaient. Depuis un an, l'association Clean My Island mène des campagnes de nettoyage sur l'ensemble du territoire guadeloupéen. Grâce aux réseaux sociaux, à chaque mission de nettoyage, ce sont plusieurs centaines de bénévoles qui répondent présents. Toutes les photos de la mobilisation de dimanche.


Maxime Gautier ( 21 ans) et Olmar Maizeroi ( 23 ans) sont deux jeunes guadeloupéens qui vouent un amour inconditionnel à leur terre, la Guadeloupe. Il faut dire que l'archipel français des Caraïbes regorge de richesses tant au niveau de la flore que de la faune, le tout couplé à des paysages verdoyants et luxuriants. Pourtant, le constat est là. Derrière la carte postale, l'île sature de déchets plastiques autres encombrants qui s’amoncellent dans la nature dans le plus grand désarroi des autorités locales qui peinent à enrayer le problème. Pour ces deux passionnés de découverte et de randonnée, l'heure d'agir était arrivée.


Au cours des grandes vacances de 2019, avec d'autres amis, ils créent " CLEAN MY ISLAND". Un initiative directement inspirée de l’influenceur australien Jackson Groves qui organise des ramassages un peu partout sur le globe avec son concept " The Adventure Bag Crew".


Présente sur les réseaux sociaux, l'association a fait du digital le rouage principal de sa stratégie de mobilisation. En effet, la page Facebook " Clean my island " compte 6291 j'aime et 7196 abonnés tandis que le compte Instagram a dépassé les 10 000 abonnés ( 11 200 abonnés). Ainsi, en l'espace de quelques mois, l'association a mené 17 éditions de ramassage de déchets sur l'ensemble du territoire guadeloupéen. Lors de la première édition, le 16 Septembre 2019, ils étaient sept désormais, à chaque nouvelle édition, ils sont entre 150 à 300 bénévoles à répondre à l'appel. L'initiative suscite l'engouement notamment auprès des jeunes qui n'hésitent pas à se lever tôt un dimanche, à enfiler des baskets et une paire de gants et à ramasser les tonnes de détritus et autres déchets plastiques présents dans la nature.


Dimanche, alors que la Guadeloupe se réveille à peine, une bande de jeunes bien décidés à changer les choses, s'est levée aux aurores et s'est donnée rendez-vous devant la à Jaula au Lamentin. Armés de leurs gants, de sacs poubelle et de leur seule volonté ils ont nettoyé le site de Jaula où carcasses de voitures, pneus usagés, déchets encombrants et autres ordures ménagères s'amoncelaient depuis des années alors que la zone abrite une déchetterie.


Photos de la 17e édition :























© 2023 by Success Consulting. Proudly created with Wix.com