• ELMS

Colombie : Un guérillero et une femme noire au sommet de l'Etat.

Pour la première fois de son histoire, la Colombie pays traditionnellement à droite est passée à gauche, avec la victoire de l'ancien guérillero marxiste, Gustavo Pétro et de sa colistière Francia Marquez, une afro-colombienne de 40 ans, militante des droits humains, défenseuse des droits des ouvriers des mines d'or, des droits des afro-colombiens et de la cause environnementale. C'est une grande première pour ce pays latino-américain marqué par les disparités sociales et raciales.





Tout au long de son histoire politique contemporaine, la Colombie a toujours été traditionnellement dirigée par les partis de droite ou des juntes militaires proches de Washington. Aujourd'hui, elle semble vouloir tourner le dos à des années d'injustice sociale et raciale.


A l'image de plusieurs de ses voisins, le pays a longtemps été marqué par des décennies de violence politique dû à la guerre civile qui oppose depuis 1964, l'Etat colombien à des guérillas marxistes, dont les plus connues sont celles des FARC (une partie de ses effectifs ont déposé les armes en 2016, suite aux accords de paix de La Havane) et l'ENL ( Ejecito de Liberacion Nacional, comprenez Armée de Libération National) qui contrairement aux FARC est encore très actif. Quand on parle de la Colombie, on pense évidemment aux Cartels de la drogue et leurs luttes internes pour la domination du marché de la cocaïne, eux aussi opposés à Bogotà. Une guerre contre la drogue qui a connu son pic de violence entre les années 1980 et la fin des années 1990 avec l'élimination de figures majeures du narcotrafic, citons Pablo Escobar, José Gonzalo Rodriguez Gacha pour ne citer qu'eux.

Vous souhaitez en lire plus ?

Abonnez-vous à www.thelinkfwi.com pour continuer à lire ce post exclusif.

S'abonner
28 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout