• ELMS

Crise sociale en Guadeloupe : Elus et syndicats discutent.

Après l'échec de la visite du ministre des Outremers, Sébastien Lecornu. Jeudi matin, élus et membres de l'intersyndicale s'étaient donnés rendez-vous à l'Université des Antilles sur le campus de Fouillole pour la deuxième rencontre la plus attendue de ce conflit social en Guadeloupe.




Après l'échec de la visite du ministre des Outremers, Sébastien Lecornu. Jeudi matin, élus et membres de l'intersyndicale s'étaient donnés rendez-vous à l'Université des Antilles sur le campus de Fouillole pour la deuxième rencontre la plus attendue de ce conflit social en Guadeloupe.


Les attentes différaient en fonction des parties. En effet, pour les élus, c'était l'occasion de mettre en place une connexion entre les deux parties et d'envisager la suite des discusions et même, des négociations mais surtout de balayer les critiques concernant leur silence durant tous ces mois.


our le Collectif, il s'agissait avant tout de permettre à chacun de ses membres de s'exprimer devant les élus et surtout de leur dresser la liste des reproches et des revendications qu'ils avaient à leur faire. Après cette expression individuelle, leur principal objectif était de faire admettre par les élus la nécessaire présence d'une délégation ministérielle, condition sine qua non de la tenue de telles négociations.


Ainsi durant trois heures, les deux parties ont pu échanger sur les problématiques actuelles que rencontre la Guadeloupe. Pour les élus, cette première rencontre a été fructueuse, puisqu'ils ont sur se remettre au centre des débats publics après, comme nous le disions, des mois de silence pour lesquels ils ont été fortement critiqués. Par ailleurs, pour eux, il s'agissait d'un nouveau pas pour début de sortie de crise.


Les syndicats quant à eux entendent poursuivre les blocages tant qu'ils n'auront pas satisfaction à leurs demandes. Le collectif s'est aussi engagé à fournir ce vendredi matin, un projet d'accord de méthode actualisé afin de favoriser la concertation et la venue de la délégation interministérielle pour plancher sur les problèmes sociaux de l'Archipel parmi lesquels, l'accès à l'eau potable, le chômage endémique, le chômage des jeunes, la question du Chlordécone, et les problèmes de l'accès aux soins. En attendant, les syndicats entendent continuer la mobilisation et à invite la population à renforcer les barrages qui paralysent la circulation d'un bout à l'autre de l'île.




Reportage vidéo de la journée du Jeudi 02/12/2021.






Photos de la rencontre entre les élus et les syndicats :





29 vues0 commentaire