• ELMS

Et le bronze pour Teddy Riner.

Malgré la déception suite à son élimination en quart de finale, Teddy Riner avait rendez-vous avec le Brésilien Rafael Silva pour les repêchages qu'il a passé sans problème. Opposé au Japonais Hisayoshi Harasawa lors du combat de la troisième. Il s'est tout de même imposé. De quoi relevé la tête suite à sa défaite face au Russe Tarmerlan Bashaev.





Très attendu pour ces JO de Tokyo, Teddy Riner, le colosse Guadeloupéen légende de son sport avait plutôt mal commencé la compétition. Alors qu'il espération égaler le record du Japonais Tadahiro Nomura sacré en 1996, 2000 et 2004 dans la catégorie des -60kg. Mais ce ne sera pas pour cette fois.


En effet, le colosse Guadeloupéen a été battu en quarts de finale du judo +100kg ce vendredi. Le sportif tricolore n'a donc pas obtenu sa troisième médailles d'or comme il le rêvait. Il est tombé face au Russe Tarmerlan Bashaev, qui l'a contré pour inscrire un waza-ari dans le Golden Score, l'obligeant à passer par le repêchage au cours duquel des adversaires de taille. Opposé au Brésilien Rafael Silva, il a su s'imposer sur le tatami par ippon en 45 secondes.





Par la suite, Teddy Riner devait affronter le Japonais Hisayoshi Harasawa qu'il avait déjà affronté en 2016 à Rio et battu. Le judoka Guadeloupéen a pu se consoler avec une médaille de bronze remportée dans la catégorie des +100 kg.


Comme il a lui-même dit sur France-Télévisions : "Bien sûr, il y a de la frustration. Il faut retenir l'âge, qui joue beaucoup. Je suis content d'avoir produit ce judo. C'est ma quatrième médaille olympique à 32 ans. Durer c'est difficile",


Avant de perdre contre Bashaev, le Français avait bien commencé son tournoi, avec au premier tour une victoire rapide contre l'Autrichien Stephan Hegyi, battu par ippon en à peine plus de deux minutes. Au tour suivant, Riner avait été plus gêné par l'Israélien Or Sasson, qu'il avait battu en demi-finale des JO-2016. D'abord équilibré, le combat a tourné en faveur du Français dans sa deuxième partie et Riner s'est imposé grâce à un waza-ari.


La préparation de Riner pour les JO de Tokyo a été chaotique, avec notamment deux défaites en 2020, après plus de 150 combats sans revers, et une blessure au genou au mois de février, tenue secrète jusqu'à la semaine dernière et qui l'a empêché de faire du judo pendant deux mois.

La médaille de Teddy Riner est la 13e pour la délégation française à Tokyo et la 7e venue du judo après l'or de Clarisse Agbégnénou, les argents de Sarah-Léonie Cysique, Amandine Buchard et Madeleine Malonga et les bronzes de Romane Dicko et Luka Mkheidze






Biographie courte de Teddy Riner



Né le 7 avril 1989 à Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe et originaire des Abymes en Guadeloupe, Teddy Riner vit son enfance en métropole, à Paris. Il débute le judo à l'âge de 5 ans. A l'âge de 13 ans, alors qu'il évolue en catégorie cadets, décision est prise de se consacrer exclusivement au judo. Le jeune garçon rejoint rapidement l'INSEP (Institut national du sport, de l'expertise et de la performance) pour finaliser sa formation et se tourner ensuite vers le monde professionnel.



Le talent de Teddy Riner éclate à la face du monde en 2006. Le jeune homme, âgé de 17 ans, remporte le titre européen et mondial en catégorie junior. Il confirme dès l'année suivante, en 2007, en devenant à 18 ans le plus jeune champion d'Europe en poids lourds et le plus jeune champion du monde masculin, à l'âge de 18 ans, dix ans après son illustre prédécesseur, David Douillet. En 2008, le judoka français remporte le Tournoi de Paris et son premier titre de champion de France. Il se présente à ses premiers Jeux olympiques à 19 ans à Pékin à l'été 2008 avec l'ambition de conquérir l'or mais n'obtient que la médaille de bronze.


Champion du monde en 2008, 2009, 2010 et 2011, le Français assume son statut de favori aux JO de Londres où il obtient sa première médaille d'or olympique, à l'été 2012. Il rafle encore tous les championnats du monde avant les JO de Rio en 2016. Porte-drapeau de la délégation française, il est à nouveau sacré catégorie des poids-lourds (+100 kg). Teddy Riner rafle deux nouveaux titres mondiaux en 2017, portant son total à dix.



En vue des JO de Tokyo, Teddy Riner marque une pause entre 2017 et 2019, ne dispute aucun combat après son 10e titre mondial, voulant se préparer pour les JO de Tokyo en 2020. Après 20 mois sans compétition, Teddy Riner fait son retour sur les tatamis en juillet 2019, afin de se qualifier directement pour les JO. Le 9 février 2020, après 154 victoires consécutives dont les 2 dernières ce même jour, le judoka perd son premier combat depuis 2010 lors du Grand Chelem à Paris. Cette nouvelle défaite pourrait sonner le glas de la carrière du judoka français.

9 vues0 commentaire