• ELMS

Etat d'urgence et couvre feu au menu pour la Martinique.

Le président a parlé, le préfet s'est exécuté ! La Martinique au même titre que l'île de la Réunion connait une flambée des cas de coronavirus. Selon les chiffres de l'ARS, avec près de 1 000 nouveaux cas de covid-19 sur la semaine écoulée, l'île est placée en état d'urgence sanitaire à partir de demain mardi 13 juillet. Suite à cette annonce faite un peu plus tôt par Emmanuel Macron, le préfet de Martinique Stanislas Cazelles a donc imposé un couvre-feu qui entrera en vigueur dès demain mardi 13 juillet 2021 de 21h00 à 05h00.




Va t'on un jour en finir avec la pandémie de Covid-19 ? Se dirige t'on ver un énième confinement. En tout cas, l'été sera sans doute de courte durée. Alors que Bars, restaurants et que les soirées faisaient leur grand retour. Cette nouvelle saison touristique était très attendue par les professionnels du secteur déjà en berne. Pourtant, une ombre au tableau. L'actuelle quatrième vague de Covid-19 qui touche durant de nombreux pays dans le Monde et la France n'est pas épargnée. La Martinique et l'île de la Réunions sont les deux seules régions a être classée en Urgence sanitaire et à voir un retour du couvre feu.


En effet, la récente progression a eu raison des libertés prises par les Martiniquais, contraignant donc la préfecture de mettre en place de nouvelles mesures dès le 09 Juillet dernier. Ainsi, comme le souligne le site de la Préfecture, tout rassemblement de plus de 10 personnes sur la voie publique est interdit à l'exception des cérémonies officielles, des manifestations revendicatives, des compétitions sportives de moins de 50 concurrents et des événements sans restauration autorisés par les maires dans leurs communes.

Au sujet des soirées culturelles et autres concert, l'arrêté stipule que tout participant à un concert, spectacle, projection, réunion ou événement sportif devra être assis et porter un masque de protection pendant toute la durée de l’événement. Les organisateurs ne pourront pas recevoir plus de 75 % de la capacité d’accueil de l’établissement. Les discothèques resteront fermées.


En ce qui concerne les restaurants, le nombre de clients par table est de nouveau limité à 6 et les tables sont espacées pour garantir une distance minimale de deux mètres entre les convives de deux tables distinctes. Le port du masque est obligatoire pour le personnel et pour les personnes accueillies de 11 ans ou plus lors de leurs déplacements au sein de l’établissement.




Vaccin obligatoire pour les personnels soignants, pass sanitaire élargi et vaccination dès le collège, quelles sont les mesures phares ?

Attendu de tous, le président de la République s'adressait ce lundi 12 juillet ( 14h aux Antilles) pour présenter des mesures contre le très contagieux variant Delta du Covid-19. L'allocution du président de la République est tombée tel un couperet. Comme le relatent nos confrères du Parisien, plusieurs d'entre elles, étaient fortement pressentie et même redoutée par les personnels soignants et ceux étant proches de personnes dites fragiles. Mais quelles sont ses mesures qui entrent en vigueur aujourd'hui ?

Parmi les plus décriées, il y a évidemment la vaccination obligatoire pour tous les personnels soignants et non-soignants ainsi que les personnes en contact avec un public dit fragile ( personnes âgées etc). Entrent donc dans cette catégorie, les médecins, les infirmières, les infirmières libérales, les personnels des maisons de retraite, des cliniques et des établissements pour handicapés. Sont concernés également les pompiers, les ambulanciers. Même pour les personnes aidants les malades à domicile, la vaccination sera rendue obligatoire sans attendre. Pour les contrevenants, des contrôles seront diligentés et des sanctions seront prises selon le Président Emmanuel Macron.

Parmi les autres annonces du président Macron, celle de l'élargissement du pass sanitaire, qui comme le précise, nos confrères de LCI : Jusque-là réservé aux grands événements de plus de 1000 personnes et aux discothèques (à partir de 50 clients), à partir du 21 juillet, le seuil passera à 50 personnes dans tous les lieux déjà concernés. Il sera aussi imposé pour aller au théâtre et au cinéma (dès cette date du 21 juillet) puis à partir du mois d'Août, ce pass sera utilise pour aller au restaurant, dans des centres commerciaux mais aussi pour prendre le train, l’avion ou le car sur longue distance à partir du début du mois d’août. Très important à savoir pour les familles, le pass sanitaire concernera également les enfants de plus de 12 ans et s’appliquera par la suite aux cafés, les restaurants, les centres commerciaux mais également dans les hôpitaux, les maisons de retraites, les établissements médico-sociaux et dans les avions, les trans et les cars pour les longs trajets.

Autre mesure annoncée par Emmanuel Macron, celui du test PCR qui est déjà payant pour les étrangers se faisant tester en France mais, dès cet automne, les tests PCR seront payants sauf prescription médicale et les montants évoqués, 50 euros. Selon la présidence, cette mesure vise notamment à réduire un coût jusque-là assumé à 100% par l'Assurance maladie. Des prix en deçà de ceux pratiqués chez nos voisins Européens.

En Belgique, facturés de 40 à 55 euros maximum. Ils sont également abordables en Grèce, où ils ne dépassent pas 60 euros. Dans les pays d'Europe de l'Est, les montants dépassent rarement 60 à 70 euros, comme en République Tchèque, en Hongrie ou en Slovaquie. Même chose en Croatie, où il avoisine il est entre 60 ou 70€. En Italie, le test PCR dépasse les 70€. En Pologne on trouve des tests à 80€. En Autriche, il faut débourser entre 100 et 150€ en laboratoire et 120€ à l'aéroport de Vienne. En Espagne, selon les cas, il faudra débourser entre 65 et 160€. La Suède et le Royaume-Uni sont sans aucun doute, les pays où les tests PCR sont les plus chers. En Suède, il faut débourser entre 50 et 250€ selon les cas tandis qu'au Royaume-Uni, il faut payer entre 50€ et 350€ le test. Ailleurs dans le Monde, aux États-Unis, les prix peuvent varier de 40 à 400 dollars. Ils sont facturés entre 30 et 75 euros en Chine, contre au moins 100 euros au Mexique et... près de 300 euros au Japon




Etat d'urgence et couvre feu à la Martinique et à La Réunion :



Au cours de son Allocution à la nation, le président a annoncé notamment de nouvelles mesures concernant deux territoires d'Outremer que ce sont la Martinique et l'île de La Réunion. Ces deux régions ultramarines sont depuis le 13 Juillet 2021 placées sous placées en Etat d'urgence sanitaire et un couvre feu fait son grand retour.


De ce fait, seules les personnes qui présenteront une attestation de déplacement dérogatoire disponible sur le site de la préfecture, pourront se déplacer entre 21h00 et 5h00 pour les exceptions autorisées. déplacements entre le domicile et le lieu d'exercice de l'activité professionnelle. Les déplacements pour des consultations et soins ne pouvant être assurés à distance ou pour l'achat de produits de santé et ne pouvant être différés. Les déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables ou précaires ou pour la garde d’enfants et les déplacements pour répondre à une convocation judiciaire ou administrative.


Une décision qui a du mal à passer pour les martiniquais qui crient à l'abus et dénoncent des mesures liberticides. Suite aux annonces présidentielles et préfectorales, des appels à la manifestation ont été lancés. Ce soir, dès 21h, ils étaient plusieurs centaines a être réunis à la maison des syndicats. Le cortège s'est ensuite dirigé à pied vers la préfecture de en passant par le boulevard Général de Gaulle. Sur fond d'ambiance de tambour et de conque de lambis, la mobilisation s'est poursuivie avec des prises de parole afin d'expliquer les raisons de ce rassemblement populaire. Un horaire symbolique puisqu'il marque le début du couvre-feu.


Photos de la manifestation organisée à Fort-de-France contre le retour du couvre feu :



Vidéos de la manifestation organisée à Fort-de-France contre le retour du couvre-feu :








Une manifestation sous bonne garde vu le déploiement des forces de l'ordre dans le chef mais qui s'est pourtant soldée par des affrontements entre manifestants et policiers sur les artères principales du chef lieu de la Martinique.






Images affrontement entre les manifestants et les forces de l'ordre dans les rues de Fort-de-France :