• ELMS

Fin de l’état d’urgence sanitaire et du couvre-feu aux Antilles-Françaises.

Après deux ans de pandémie, la Guadeloupe et la Martinique sortent de l'état d'urgence. En effet, suite à l’amélioration de la situation sanitaire qui se stabilise à un niveau élevé avec une pression hospitalière qui diminue, la préfecture a donc déclaré la fin de l’état d’urgence sanitaire dès ce jeudi 31 mars 2022 à minuit, le couvre-feu sera abrogé, pour une application effective dès le 1er Avril. Ainsi, dès jeudi minuit, le couvre-feu sera levé.





La Guadeloupe s'en souviendra pendant longtemps de cette période spéciale où à l'image du monde, l'archipel a vécu au rythme du coronavirus. Entre division et incompréhension des mesures sanitaires édictées par le Gouvernement, entrainant des manifestations virant parfois à l'émeute et de la désobéissance civile avec très souvent un non respect des mesures en vigueur, disons-le Guadeloupe s'en souviendra pour longtemps.


Durement touchée notamment lors de la quatrième vague, la Guadeloupe a compté 822 décès de la Covid-19 entre mi-juillet et mi-octobre, soit en moyenne, plus de 270 morts par mois. Des chiffres qui prennent en compte les décès à domicile puisque ce sont tous les certificats de décès portant la mention « Covid » qui ont été recensés.


Cette fois, ça y est, après deux ans de pandémie, la Guadeloupe sort de l'état d'urgence, décrété une première fois le 21 juillet 2021 au plus fort de la quatrième vague puis le 5 janvier 2022 lors de l'apparition du variant Omicron. Ainsi, ce sont 3 214 cas qui ont été recensés entre le 21 au 27 mars 2022, contre 3 418 pour la semaine précédente. Le variant Omicron représente toujours 100% des tests positifs.


Le taux d’incidence diminue légèrement mais reste très nettement au-dessus du seuil d’alerte. Il passe à 852,8 /100 000 habitants versus 906,9 /100 000 la semaine dernière.


Le taux de positivité est, lui, stable et se situe toujours au-dessus du seuil d’alerte. Sa valeur affichée est de 13,9 % contre 14,3 % du 14 au 20 mars.


8 nouveaux clusters ont été déclarés indique l'Agence régionale de Santé, 3 en milieu scolaire et universitaire, 2 en milieux professionnels, 2 en établissement d’hébergement de personnes âgées dépendantes (EHPAD) et 1 en crèche, ce qui porte à 11 le nombre de clusters suivis aujourd’hui en Guadeloupe.


Point sur les hospitalisations :


Les nouvelles admissions pour Covid-19 connaissent une légère diminution. Elles étaient de 30, la semaine du 21 au 27 mars contre 36 précédemment.


Malheureusement, le virus continue de faire des victimes dans l'archipel. 6 patients sont décédés au centre hospitalier universitaire de Guadeloupe, en semaine 12. Il s’agissait de 5 femmes et d’un homme, âgés de 33 à 82 ans.


La Guadeloupe connaîtra dans les prochains jours une évolution des mesures. Ainsi :


à compter du vendredi 1er avril :


- fin des mesures de couvre-feu et des jauges dans les établissements recevant du public ;

- fin du port du masque obligatoire dans les espaces et les lieux publics


Par ailleurs, à compter du lundi 4 avril, la présentation du passe sanitaire n’est plus requise dans les établissements recevant du public, sauf dans les établissements de santé et médico-sociaux.


Cependant, comme le souligne le communiqué de presse de l'ARS, l’obligation vaccinale, qui n’est pas liée à l’état d’urgence sanitaire, est toujours en vigueur pour le personnel soignant. Le port du masque demeure obligatoire dans les transports collectifs (avions, bus et navettes maritimes). Ensuite, s'agissant des vols Hexagone/Guadeloupe, les motifs impérieux restent obligatoires pour les non-vaccinés. Pour les vols depuis l’Hexagone, la présentation d’un test demeure obligatoire, mais la durée de validité évolue : le test doit être de moins de 72 h en cas de test PCR et de moins de 48 h pour un test anti-génique. La période d’auto-isolement de 7 jours à l’arrivée pour un passager non vacciné n’est plus requise (mesures concernant les déplacements par voie aérienne).


Autre information, le passe sanitaire reste obligatoire pour accéder aux établissements de santé et médico-sociaux.


En outre, l'agence de santé publique recommande recommandé de maintenir les gestes barrières et de porter un masque en particulier pour les personnes fragiles et vulnérables. Cette recommandation vaut également pour tous dans les lieux clos où la concentration de personnes est importante et lors de grands rassemblements, y compris en plein air ;


Autre recommandation apportée par l'ARS :


- en cas de soupçon ou de symptômes, il est demandé de pratiquer un test de dépistage et de s’isoler. Les tests PCR et antigéniques demeurent gratuits en Guadeloupe au-delà du 31 mars, à cet effet ;


- enfin, la vaccination permet de se protéger et de protéger les autres. Couplé avec les mesures barrières, le vaccin est la seule solution permettant de maîtriser l’impact de l’épidémie de la Covid-19 sur le long terme. Les centres de vaccination et l’offre de vaccination en ville demeurent accessibles à tous.


Levée du couvre-feu à la Martinique.


Même son de cloche pour l'île soeur. Après huit mois d'état d'urgence dû à une très forte augmentation des contaminations et des décès à l'hôpital, le 12 juillet 2021, le Président de la République Emmanuel Macron, annonce l’instauration de l'état d'urgence sanitaire, appliqué dès le lendemain (13 juillet 2021) par le préfet de l'île. Durant six semaines, la Martinique vivre à l'heure d'un confinement sévère, de 21h à 5h du matin.


Comme nous le rappellent nos confrères de Martinique la 1ère, après 6 semaines de confinement strict, le préfet de Martinique assouplit les règles de circulation et de couvre-feu, à la mi-septembre. Les restaurants peuvent rouvrir leurs portes à partir du 22 septembre 2021 avec obligation de présentation du pass sanitaire.


Face à des contaminations toujours en hausse, le 8 novembre 2021, le couvre-feu en vigueur depuis août, est repoussé à 20h. Pour les activités sportives, culturelles, de loisirs et la restauration, ce sera jusqu’à 22h, avec une attestation de déplacement dérogatoire.


Fin novembre 2021, mouvements sociaux, violences et barrages paralysent la Martinique et poussent le préfet à avancer le couvre-feu à 19 heures. Le 8 décembre 2021, il est repoussé à 20 heures (à l'exception de la nuit du réveillon de noël).



La Martinique connaît donc elle aussi une baisse significative des contaminations. Ce qui a poussé le préfet a annoncé la levée du couvre-feu dès la fin de la semaine, soit dès demain pour, là encore, une application vendredi 1er.


Comme pour la Guadeloupe, des changements sont donc à prévoir. Dès le 9 avril. Le port du masque sera fortement recommandé dans tous les lieux clos et les lieux de concentration de personnes, et non plus obligatoire. Il restera toutefois obligatoire dans les transports en commun, dans les établissements de santé et pour les cas-contacts.


Le passe sanitaire sera suspendu. Il ne sera plus demandé dans les ERP (restaurants, salles de sports, cinéma…) sauf pour les établissements de santé et établissements médico-sociaux (hors urgence).


Concernant les activités commerciales :

A partir de cette date, la jauge de 8m² par personne dans les magasins, est supprimée. Tout la suppression de la place assise obligatoire pour la restauration et les spectacles. En ce qui concerne l'interdiction de consommation de boissons ou d'alimentation dans les galeries commerçantes, là aussi c'est aussi supprimé.


De plus, les discothèques pourront rouvrir pour le plus grand plaisir des clubbers martiniquais.


Concernant les activités de plaisance et sports nautiques, la jauge de six personnes maximum est également supprimée ainsi que la mise à couple des bateaux.


Néanmoins, l’obligation vaccinale reste en vigueur pour les personnels concernés (santé, médicosociaux, sapeurs-pompiers, militaires...). Selon l'ARS Martinique, à la mi-mars, les personnels concernés étaient en conformité à hauteur de 87 %.


Dans les établissements scolaires, le protocole de niveau 2 (cours en présentiel avec port du masque) est maintenu jusqu’aux vacances scolaires de Pâques.






15 vues0 commentaire