• ELMS

Free est enfin aux Antilles-Guyane !

Il y a des annonces qui ne passent pas inaperçue, surtout quand il s'agit des offres mobiles. Après plusieurs années d'attente et plusieurs annonces relatant l'arrivée de l'opérateur Free, présent depuis 2017 à La Réunion, aux Antilles-Guyane. C'est donc officiel, Free débarque enfin aux Antilles-Françaises et à la Guyane et devrait présenter ce mardi 17 mai ses offres lors d'une conférence de presse, en présence de Xavier Niel.





Depuis Juillet 2017, Free Mobile est à La Réunion. Avec ses prix défiants toute concurrence, une offre unique incluant appels, SMS, MMS illimités et 25 Go de données en 4G+, pour 9,99 € par mois, Free se fraye petit à petit un chemin dans le marché du mobile réunionnais.


Aux Antilles-Françaises la filiale d'Iliad laissait planer le doute d'une possible expansion. Les consommateurs longtemps taxés par les opérateurs traditionnels Orange, Digicel, SFR étaient dans l'attente. Bien que depuis 2016, la filiale du groupe Iliad, dispose de fréquence en Guadeloupe, en Guyane et en Martinique, à St Barthélemy et à St Martin, à La Réunion et à Mayotte. L'autorité de régulation des télécoms (Arcep) avait alors attribué une nouvelle licence de téléphonie mobile 4G. L'objectif était de dynamiser le marché en termes de prix.


Après plusieurs années d'attente et plusieurs annonces relatant l'arrivée de l'opérateur Free, présent depuis 2017 à La Réunion, aux Antilles-Guyane. C'est donc officiel, Free est enfin aux Antilles-Françaises. Le déploiement de Free s'est donc effectué par étape avec un investissement de 100 millions d'€.


Par la suite, Iliad, le groupe français de télécommunications, fondé par Xavier Niel avait acheté des parts d'actions dans Digicel, l'opérateur historique de la Caraïbe. Ce qui a permis à l'entreprise de téléphonie mobile française de prendre pieds dans les Antilles-Françaises et la Guyane. Mais il aura fallu attendre encore deux ans pour que Free propose des forfaits. Les choses se sont accélérées en janvier. L'opérateur avait lancé des recrutements en vue d'une arrivée très prochaine de Free sur le territoire.


L'arrivée du milliardaire français des télécoms et de sa principale entreprise a été notamment favorisée par le rachat de l'unique quotidien des Antilles-Guyane : le France-Antilles qu'il a restructuré de fond en comble.



Ce mardi 17 mai, le lancement sera officialisé dans deux grandes conférences de presse. Une, au matin en Martinique puis une autre dans l'après-midi en Guadeloupe. Xavier Niel devrait officialiser cette arrivée, et lancer Free en Martinique, Guadeloupe et Guyane. Il s'agira du quatrième opérateur mobile aux Antilles.


L'objectif majeur de Xavier Niel serait d’ « d’assurer la continuité territoriale en proposant sur ces territoires des offres simples, généreuses, innovantes et à des prix attractifs, au bénéfice des consommateurs, comme […] en métropole ».


La société de télécommunication souhaite définitivement devancer ses concurrents dans les Dom-Tom en annonçant que le « groupe mettra ainsi un terme aux discriminations tarifaires qui existent aujourd’hui entre les Outre-Mer et la Métropole et que rien ne justifie. »


Après les compagnies d’aviation, c’est au tour des opérateurs en communication de se disputer le marché antillais.

462 vues0 commentaire