• ELMS

George Floyd : 27 millions de dollars de dommages et intérêts et un procès médiatique.

Mis à jour : avr. 21

Somme astronomique et même historique ! La ville de Minneapolis a octroyé vendredi la somme de 27 millions de $ à la famille de George Floyd, tué en mai dernier par le policier blanc Derek Chauvin. Son procès pour meurtre, entamé cette semaine, se poursuit.



Lors de la conférence de presse de l'avocat de la famille de George Floyd , vendredi à Minneapolis. (David Joles/Star Tribune/AP)

Sa mort a provoqué un mouvement de colère inédit depuis les années 1960 aux Etats-Unis contre le racisme et les violences policières, qui s’est propagé dans le monde entier, avec des manifestations aux cris de « Black lives matter » (« les vies noires comptent »). George Floyd est devenu malgré lui le symbole de ces violences policières légions aux Etats-Unis tant sa mort fût terrible et choquante.


Tout a commencé par une vidéo devenue virale : celle de l’arrestation par la police de George Floyd, un homme noir de 46 ans, filmée par une passante. Elle montre Derek Chauvin, agent de police déjà accusé en 2008 de violence policière, qui plaque George Floyd au sol en gardant pendant de longues minutes son genou sur son cou. Au cours de cette vidéo des plus choquantes, on y voit ce dernier répéter « Je ne peux pas respirer ». L’agent, un homme blanc, lui répond de rester calme. Un second policier tient à distance les passants qui commencent à s’emporter alors que l’homme appréhendé ne bouge plus et semble inconscient. « Il ne respire plus, il ne bouge plus, prenez son pouls », répète un témoin tandis que les policiers attendent une ambulance qui arrive après plusieurs minutes. Il a été transporté dans un hôpital où il est décédé peu après.


L'homme de 46 ans était soupçonné d’avoir utilisé un faux billet de 20 dollars pour s’acheter un paquet de cigarettes. Comme la procédure le réclame en cas de suspicion de faux-billets, les responsables du magasin ont appelé la police. La suite de l'événement on la connait, George Floyd décédera étouffé. Dans une première version, les policiers incriminés affirmèrent que la victime résistait. Cependant, des images de vidéo surveillance du restaurant ont assez vite écarté les propos des policiers. En effet, dans ces images la victime, les mains menottées dans le dos n’opposait aucune résistance quand un policier le conduit vers une voiture de patrouille. Puis vint le drame. Ce qui a choqué le plus les américains ce sont le manque de réaction et de sensibilité de la part des policiers. On y voit, Derek Chauvin écrasé le cou de Georges Floyd pendant près de sept minutes et son collègue Tou Thao d'origine asiatique, répété à plusieurs reprises des blagues sur l'individu appréhendé : " Que veux-tu mec" ou " Ne prenez pas de drogue les enfants". Autant d'éléments qui ont mené à des manifestations dans Cleveland mais également à travers l'ensemble des Etats-Unis avant de se propager dans le reste du Monde. Au départ pacifiques, ces manifestations se sont très vite transformées en émeutes violentes




27 millions de dollars de dommages et intérêts et un procès attendu



Somme astronomique et même historique ! La ville de Minneapolis a octroyé vendredi la somme de 27 millions de $ à la famille de George Floyd, qui avait porté plainte en Juillet dernier au Civil contre la municipalité qui a opté pour un accord d'indemnisation accepté à l’unanimité, après moins de 40 minutes de débat, par le conseil municipal de Minneapolis, responsable des forces de l’ordre locales. Il s'agit de la plus grande indemnisation jamais accordée aux Etats-Unis avant la conclusion d'un procès criminel. Selon Libération, " En comptant le cas de George Floyd, la ville de Minneapolis a déjà déboursé 71 millions de dollars en dix ans pour réparer les bavures de ces policiers, et les 20 millions de dollars accordés en 2019 au mari de Justine Rudszczyk Damond, une femme blanche tuée par erreur par un policier noir de la ville, n’ont pas suffi à garantir la prudence et le professionnalisme des forces de l’ordre. Durant les six mois qui ont suivi le calvaire de George Floyd, malgré les engagements de réformes policières promis par 16 États, 130 noirs sont morts aux États-Unis durant leur interpellation."


Selon Ben Crump, avocat de la famille, «Cet accord confirme que la vie de George Floyd compte pour quelque chose et que la vie des noirs compte elle aussi», s’est félicité Ben Crump, l’avocat de la famille, devant la presse.


Des bavures qui coûtent chères aux villes américaines :


Toujours selon Libération, " En une décennie, les villes américaines ont déboursé plus de trois milliards de dollars dans ce type d’indemnités. Ce montant, alloué pour les deux tiers dans les trois plus grandes agglomérations du pays, New York, Los Angeles et Chicago, ne représente qu’une ponction minime sur leur budget total annuel de 115 milliards de dollars. Malgré leur impact sur les finances des petites villes, leur effet dissuasif n’a pu pour l’instant être confirmé.


Le procès de Derek Chauvin, une première très attendue :


Très attendue par les militants Black Lives Matter et par la famille, le procès de Derek Chauvin s'est ouvert mardi 9 mars avec la sélection des membres du jury. Selon nos confrères du Monde, " sur les neuf premières personnes auditionnées mardi, toutes ont reconnu avoir eu vent de l’affaire. Certaines ont admis avoir déjà forgé leur opinion, ont critiqué la police...Plusieurs jurés potentiels ont confié être inquiets pour leur sécurité. Leur anonymat est pourtant protégé et les caméras qui filment les audiences doivent les garder hors cadre. Seuls deux hommes blancs et une jeune femme métisse ayant un oncle policier ont convaincu les parties de leur impartialité. Les membres du jury reviendront devant le tribunal le 29 mars pour le début des débats de fond. La phase d’examen des jurés potentiels durera trois semaines. "


Procès médiatique et très attendu, il revêt un aspect capital pour la société civile américaine mais principalement pour les minorités, premières victimes des violences policières aux Etats-Unis. Qui espère une véritable justice, puisque jusqu’ici, les policiers américains faisaient rarement l’objet de poursuites pour usage excessif de la force, les jurés ayant souvent tendance à leur accorder le bénéfice du doute. Par ailleurs, on a appris vendredi, que le Juge Peter Cahill qui préside le procès le plus médiatique de ces dernières années, a accepté de rajouter un troisième chef requis par l’accusation, le meurtre au 3e degré, proche de « violences volontaires ayant entraîné la mort » et puni de 25 ans de prison, après plusieurs recours judiciaires ayant fait suite à son retrait l’an dernier. Jusqu'à présent, l'ex policier était inculpé pour meurtre au 2nd degré (passible de 40 ans de réclusion) et d’homicide au 2nd degré (proche de l’homicide involontaire, passible de 10 ans de prison). Sauf que dans le Droit Américain, le meurtre au 2nd degré est très difficile à prouver car il faut établir l’intention de tuer.


De plus, on sait déjà que l'avocat de l'accusé compte plaider que son client n’est pas responsable du décès de George Floyd, mort, selon lui, d’une overdose au fentanyl. Cependant, l’autopsie a montré qu’il avait consommé cet opiacé de synthèse, mais identifié la « compression de son cou » comme cause du décès. Le verdict est attendu pour fin Avril.