• ELMS

Jacob Desvarieux, nou malad aw !

Dernière mise à jour : 2 août 2021

Jacob Desvarieux, guitariste virtuose et membre fondateur du groupe Kassav' est décédé au CHU de Pointe-à-Pitre. Le musicien de 65 ans, avait été testé positif au covid-19. Depuis, il faisait l'objet de soins au sein du service réanimation du CHU de la Guadeloupe. C'est une légende de la musique antillaise et plus largement mondiale, qui s'en est allée.


Jacob Desvarieux sur scène en 2019, lors de la tournée des 40 ans de Kassav' Crédit photo : ELMS Photography.

Le monde de la musique antillaise et plus spécifiquement française est en deuil. Jacob Desvarieux, guitariste virtuose et membre fondateur du groupe Kassav' est décédé au CHU de Pointe-à-Pitre en Guadeloupe. Avec sa voix reconnaissable entre toutes et ses coups de guitare envoutantes, il avait fait danser la planète entière et avait favorisé l'émergence d'un style musical d'un genre nouveau : le zouk. Avec Jocelyne Patrick, Jean-Claude et Jean-Philippe, il avait permis aux Antilles-Françaises de se faire connaître aux quatre coins du Monde.


C'est par message Facebook posté le lundi 12 Juillet dernier que les proches de Jacob Desvarieux ont indiqué que le guitariste du mythique groupe de zouk Kassav' avait été hospitalisé : "suite à un examen médical de routine à l'hôpital de Pointe-à-Pitre", où il avait été "testé positif au Covid" et en conséquence " restait "en observation".



Selon nos informations, le chanteur et guitariste du mythique groupe antillais était diabétique. On sait également qu'il s'était rendu dans un état de faiblesse, au Centre Hospitalier Universitaire des Abymes (Guadeloupe) le 12 juillet 2021, dans le cadre des contrôles périodiques qu'il devait effectuer depuis la greffe de rein qu'il a subie.

Depuis, les nouvelles se voulaient rassurantes, même si on savait que le guitariste avait été plongé dans le coma par les soignants du CHU de Guadeloupe vu la gravité de son état et ses antécédents médicaux. Les médecins du Centre Hospitalier étaient même confiants.




Malheureusement, son état s'est brusquement aggravé la nuit dernière. Réanimé après deux arrêts cardiaques, il a bénéficié d'une assistance respiratoire avant de sombrer progressivement dans une mort cérébrale. Avertis, ses proches se sont rendus à son chevet. Ils n'ont pu qu'accompagner ses derniers instants.



Jacob Desvarieux et Kassav' 40 ans de groove :


Le nom de Jacob Desvarieux est intrinsèquement lié à celui de son groupe, Kassav'. Créé en 1979 à l'initiative de Freddy Marshall et des frères Décimus ( Pierre-Edouard et George) le groupe qui n'est qu'au départ un simple projet expérimental, révolutionna la musique Antillaise, longtemps marquée par les chansons et rythmiques traditionnelles. En créant ce groupe, il y avait une volonté de revendication, comme l'expliquait lui-même Jacob Desvarieux dans un interview pour Libération :


« A travers notre musique, nous interrogions nos origines. Qu’est-ce qu’on faisait là, nous qui étions noirs et parlions français ? [...] Comme les Afro-Américains des Etats-Unis, nous cherchions des réponses pour reprendre le fil d’une histoire qui nous avait été confisquée »,


Avant la naissance du groupe, ils existaient principalement comme styles musicaux en Guadeloupe et en Martinique : le compas, musique traditionnelle originaire d’Haïti. le Gwoka, musique traditionnelle de la Guadeloupe, dont il existe 7 variantes (rythmiques), le Bèlè, musique traditionnelle de la Martinique et ses 11 variantes (rythmiques), la Mazurka, la valse créole et le chouval-bwa, musiques traditionnelles de la Martinique associées à la ville de Saint Pierre mais originaires d'Europe, ainsi que la Biguine, la Cadence-Lypso (Calypso et Cadence), créée par Exile One (de la Dominique) avec Gordon Henderson et interprétée par des groupes tels que Les Grammacks avec Jeff Joseph comme membre principal. Experience 7, fut le premier groupe Guadeloupéens à populariser ce style musical (référence du Zouk) aux Antilles Française dans les années 1970. le Kadans repris à la sauce locale par Les Aiglons de Guadeloupe (avec pour chanteurs Alain et Pierre D'Alexis, Michel D'Alexis chef d'orchestre trombone à pistons, Michel Nerplat sax ténor, compositeur de leur plus grand succès Kuis La), Typical Combo de guadeloupe (avec pour chanteurs le regretté Georges Plonquitte, Daniel Dimbas, Iver Abidos et plus récemment Rodrigue Marcel...). Dès sa création, Kassav' mélange tous ces styles pour les réinventer à sa "sauce".


Par la suite, viendra se joindre à eux un jeune guitariste guadeloupéen Jacob Desvarieux, né en 1955 à Paris, ayant vécu à Marseille puis à Dakar au Sénégal avant de revenir vivre en Guadeloupe et dont le répertoire était plutôt orienté vers le rock ou le jazz. Malgré ces différences musicales apparentes, l'alchimie est trouvée. Le noyau dur du groupe sera donc Jacob, George et Pierre-Edouard Décimus.


Durant les premières années, plusieurs chanteurs vont s'enchaîner au sein de la formation. C'est pour la sortie de leur second album que Jocelyne Béroard intègre le groupe en tant que choriste sur le titre Soleil, titre qu'elle reprendra dans l'album Vini pou en 1987. En 1981, Christophe Zadire quitte le groupe pour raison personnelle. Jean-Claude Naimro aux claviers et Jean-Philippe Marthély au chant rejoignent le groupe. En 1982, c'est autour de Patrick Saint-Eloi de rallier la bande et fini par s'imposer dès lors comme le crooner et mènera en parallèle une carrière solo jusqu'à son départ du groupe en 2001. Kassav' est dès lors au complet, on compte ainsi Jocelyne Beroard , Jean-Philippe Martelly et Patrick St Eloi aux chants, Jacob aux guitares et chant, Jean-Claude aux claviers, Georges à la basse, Claude Vamur à la batterie. Par ailleurs, le groupe fait appel à deux danseuses : Catherine Laupa et Marie-Josée Gibon et également à une section de cuivre qui fait la particularité de Kassav'.



Jacob Desvarieux sur scène en 2019. Crédit photo : ELMS Photography.


En 1984, Jacob et George sortent l'album Yélélé avec le tube " Zouk la sé sèl médikaman nou ni " qui va propulser le groupe au rang des plus grands. En 1985, c'est le premier Zénith du groupe sans l'aide des médias. Cette même année trois albums voient le jour An ban chenn de Kassav," An ba latè " de Jean-Claude Naimro et un album sans titre de Patrick et Jean-Philippe. En 1986, c'est au tour de Jocelyne Béroard de sortir son album "Siwo" qui deviendra le premier disque d'or pour une chanteuse antillaise. Il s'ensuit alors une seconde tournée au Zénith de Paris ainsi qu'en Afrique. En 1987, la machine Kassav sort un nouvel opus, " Vini pou " qui sera disque de platine au bout de deux semaines. Sur cet album, on trouve de nombreux tubes teintés d'un son africain comme Syé Bwa, Vini pou. En fin d'année 1988, le groupe décide de réunir tous les artistes antillais en vogue pour deux concerts sous le nom du Grand Méchant Zouk. En 1989, le groupe a dix ans et pour cela, un nouvel album voit le jour " Majestick zouk" et le Zénith est investi trois soirs de suite pour des concerts anniversaires.


En 1990, Kassav organise le deuxième Grand méchant zouk qui fut couronné de succès. En 1991, Georges Décimus quitte le groupe et est remplacé par Frédéric Caracas. Le groupe fait appel aussi à des choristes en remplacement de Catherine Laupa et Marie-Josée Gibon qui ne se limiteront qu'aux chorégraphies. La particularité de ces choristes est qu'elles viennent des îles anglophones de Trinité et Tobago. Cette même année, Jocelyne sort son deuxième album solo intitulé Milans. L'année 1993 voit le départ temporaire de Jean-Claude Naimro qui part en tournée mondiale avec Peter Gabriel.


L'année 1995 est une année noire pour le groupe, qui subit le départ de plusieurs membres où l'un des fondateurs, César Durcin quitte le groupe et est remplacé par Patrick Saint-Elie de la Martinique. Malgré ces départs successifs, la formation antillaise sort son douzième opus Difé avec de nombreux invités comme Manu Katché à la batterie, Steevie Wonder à l'harmonica notamment. Une tournée s'en suivra avec un passage au zénith en mars 1996. C'est également la sortie de l'album "Marthéloi", de Marthély et de PSE, qui succède au concept Bizness en 1985. Un an plus tard, Jean-Claude Naimro sort son deuxième album solo Digital dreads dans lequel il invite ses amis à interpréter des chansons. 1998, c'est la sortie de deux album solos : Lovtans de PSE et O péyi de Marthély. Et le groupe sort un album aux sonorités latines un toque latino où ils revisitent leurs plus grands succès en espagnol. En 1999, Kassav fête ses 20 ans à Bercy pendant 2 jours : 32 000 spectateurs sont venus assister aux concerts.


Un an plus tard, le groupe sort son treizième album studio Nou la. En 2002, c'est au tour de Patrick Saint-Eloi de quitter le groupe pour se consacrer à sa carrière solo après 20 ans de collaboration au sein du groupe. C'est également l'année où il produit un dernier album solo avec Kassav, intitulé Swing Karaib.


Les projets solos se poursuivent l'année suivante, avec la sortie du troisième album solo de Jocelyne, Madousinay, avec un vibrant hommage rendu à Edith Lefel décédée en janvier de la même année. Quant à Jacob, il participe au succès du concept "Dis l'heure de zouk" avec notamment Passi. En 2004, Georges Décimus réintègre la troupe pour la sortie du 14e album. Leur chanson Kolé Séré a fait l'objet d'une reprise par Jimmy Buffett. En 2005, Carnaval tour est le nom d'une tournée de Kassav.


En 2006, la troisième éditions du GMZ (Grand Méchant Zouk) est organisée à Bercy avec toute la nouvelle génération d'artistes. Ce sera un succès mitigé. Entre les tournées, les projets solo, Kassav se retrouve en 2007 pour nous présenter leur dernier opus All u need is zouk, qui se veut une traduction quasi littérale de zouk la cé sè médikaman nou ni. Quatorze titres qui parlent de l'histoire, de la vie tout simplement. S'en suit une tournée qui les fera passer par le zénith en juillet 2008 dans le cadre du All u need is zouk tour.


Le 16 mai 2009, Kassav fête ses 30 ans d'existence au Stade de France, devant 65 000 personnes, avec Admiral T en première partie. Une centaine d'artistes les accompagnait dont Tony Chasseur, Jean-Luc Guanel, Jocelyne Labylle, Princess Lover et Tanya Saint-Val et le congolais Fally Ipupa. C'est également le départ de Claude Vamur après 27 ans de collaboration. Hervé Laval assure l'intérim avant que le groupe donne la chance à un jeune batteur Thomas Bellon. Kassav' devient par la même occasion le premier groupe français à avoir joué au Stade de France. En 2011, Kassav organise la 4e édition du Grand Méchant Zouk et remplit le Zénith deux soirs de suite. L'opération est reconduite en juin 2012.


L'année 2013 est marquée par le retour du succès avec l'album Sonjé et la série de concert le 7, 8 et 9 juin 2013 au Zénith de Paris pour le lancement de la tournée Mawonaj tour. Ce nouvel album et cette tournée rendent hommage à Patrick Saint-Eloi et reviennent aux origines du zouk. L'année 2013, c'est également l'année où pour la première fois, le groupe se produit à l'Olympia, les 8 et 15 décembre pour clôturer leur Mawonaj'tour. En 2016 Kassav repart en tournée dans le Monde pour sa tournée « Chiré Douvan Tour ».


En 2019, pour ses quarante ans, le groupe voit les choses en grand. Une gigantesque tournée mondiale est organisée. Pour cela, Kassav' avait écumé les festivals estivaux dans l'Hexagone pour ensuite enchaîner avec une méga tournée planétaire qui les amenée dans les îles du Pacifique, Calédonie, Tahiti, Wallis et Futuna, Vanuatu, suivi d'une série de concerts dans les différents Zéniths de France, de plusieurs concerts dans différents pays d'Afrique et d'un concert au Portugal avec un passage enflammé sur l'île de la Réunion. Cette tournée a aussi été marquée par une croisière musicale à travers la Caraïbe, au cours de laquelle le groupe et ses invités ont récompensé les fans les plus fidèles de plusieurs concerts avant de s'achever par deux concerts à la Martinique et une dernière date au Stade de Baie-Mahault en Guadeloupe.


Alors que des dates nord-américaines étaient programmées, la tournée s'est brusquement arrêtée avec le début de la pandémie de Covid-19, ce qui a forcé les membres du groupe à entamer une pause.


Jacob Desvarieux sur scène en 2019, lors de la tournée des 40 ans de Kassav' Crédit photo : ELMS Photography.


En 40 ans d'existence, Kassav' a sorti près de 16 albums studio, 12 albums live. Le groupe aura parcouru le monde de long en large : des Antilles-Français à la Caraïbe anglophone, de la France à l'Europe, de l'Afrique à l'Océan Indien, en passant par les Etats-Unis et le Canada, Kassav' est et restera dans l'histoire de la musique antillaise. Il a donné des concerts aussi bien au Congo-Brazzaville qu'au Sénégal, aux États-Unis, au Japon et même en URSS, devenant le premier groupe « noir » à jouer là-bas. Kassav' s'est aussi des prestations live dans les plus grandes salles de concert de l'Hexagone, Olympia, Zénith, Bercy et en 2019 juste après les Rolling Stones et Paul Mccartney, dans le cadre de leur 40 ans, le groupe antillais s'était produit dans la plus grande salle d'Europe, la Défense Arena face à 40 000 spectateurs.


C'est en Afrique, que les musiciens antillais connaîtront leur plus grand succès. Du Cap-Vert au Sénégal, du Ghana à la Côte d'Ivoire, en passant par les deux Congos ( Brazzaville et RDC ), Le clip de "Syé Bwa" a d'ailleurs été tourné à Kinshasa (République démocratique du Congo, qui s'appelait encore Zaïre). l'Angola, le Mozambique, l'île Maurice etc à chacun de leur déplacement, les foules étaient là pour les accueillir, en véritable rock-stars. Jouant dans des stades où ils étaient des centaines de milliers à chaque fois à danser sur les rythmes endiablés du zouk. Un style de musique devenu si populaire qu'en Angola, un musée du Zouk a vu le jour et un style musical teinté de sonorités antillaises a émergé, la Kizomba. Jocelyne Béroard alors interviewée par le magazine Jeune-Afrique, s'exprimait à ce sujet "L'Afrique s'est ouverte à nous avant même la France [...] Ils ne comprenaient pas le créole, mais ils répétaient plus ou moins phonétiquement, ou ils créaient leurs propres versions", souriait-elle. "+Zouk la sé sel médikaman nou ni+ ("Le zouk est le seul médicament que nous avons", ndlr) est, par exemple, devenu +Zouk la, j'ai mangé un demi-kilo de riz+ !"

Jacob Desvarieux s'est surtout une discographie impressionnante avec des albums réalisés avec son groupe mais, en parallèle de Kassav', le guitariste a produit et collaboré avec des dizaines d'artistes, en premier lieu ses acolytes de Kassav' sur leurs albums solos mais également avec d'autres chanteurs et chanteuses originaires des Antilles, d'Haïti de la Caraïbe anglophone, d'Afrique et de France Hexagonale. En outre, le musicien avait ses dernières années créé un nouveau groupe Nanm Kann avec lequel interprète les chansons de son album solo Euphrasines blues sorti en 1999 et revisite le répertoire de Kassav' avec une sonorité jazz.


Jacob Desvarieux a aussi été acteur. En effet, le guitariste virtuose a joué dans plusieurs productions cinématographiques antillaises et nationales parmi lesquelles : Siméon de Euzhan Palcy dans lequel il jouait le rôle de Isidore ou encore le court-métrage, Soulwash de Douglas Attal et Switch de Frédéric Schoendoerffer. le musicien Guadeloupéen avait aussi tenu des rôles dans plusieurs séries télévisées telles que Femmes de Loi et plus récemment The Young Pope. En quarante de carrière, Jacob Desvarieux a obtenu les plus grandes distinctions nationales pour son rôle actif dans le milieu culturel. Il a notamment reçu les titres d'Officier de l'Ordre National de la Légion d'Honneur et celui d'Officier des Arts et des Lettres.


Depuis l'annonce de son décès, les hommages abondent, à commencer par la classe politique locale et nationale.



















149 vues0 commentaire