• ELMS

Jimmy Bibrac : Je me considère comme un militant culinaire

Si on vous dit cuisine gastronomique ? Evidemment, vous pensez à la cuisine italienne ou encore la cuisine asiatique, plus précisément la cuisine raffinée japonaise ou encore la cuisine indienne et ses nombreux plats colorés et épicés, mais, c'est surtout la Cuisine Française qui vous viendra en tête. Il faut le dire, au fil des siècles, la Cuisine est devenue l’adage de la France, plaçant le pays de François-Pierre De la Varenne, Marie-Antoine Carême et d’Auguste d’Escoffier en référence Mondiale. Nombreux sont ces noms, entrés dans la postérité qui, malgré les différentes époques, ont sublimé la cuisine tricolore. Au point que celle-ci soit érigée en trésor national et en patrimoine mondial. La gastronomie n’est pas uniquement propre à l’Hexagone. En effet, bien qu’éloignés du “ continent”, dispersés aux quatre coins du Monde, les Outremers apportent eux-aussi leur touche épicée à l’art gastronomique français. Ainsi, depuis quelques années, nous assistons dans ces confettis d’Empire, à l’émergence de grands chefs qui ont l’audace d’exporter le savoir-faire traditionnel des arts de bouche de leurs territoires au-delà de leurs frontières respectives. Parmi eux, on distingue, Jimmy Bibrac, véritable référence en matière de gastronomie créole. Auréolé de succès, le chef Guadeloupéen n’est donc plus à présenter. Cependant, nous sommes quand même allés à sa rencontre et c’est dans le magnifique cadre de son restaurant Ô Z’épices que le Maître restaurateur nous a reçu. Face à nos caméras, le cuisinier est revenu sur son parcours et ses aspirations pour la Cuisine Guadeloupéenne et plus largement ultramarine.

Vous souhaitez en lire plus ?

Abonnez-vous à www.thelinkfwi.com pour continuer à lire ce post exclusif.

S'abonner
309 vues0 commentaire