• ELMS

La Désirade à la conquête du coeur des Français.

Dernière mise à jour : mars 22

Après l'archipel des Saintes, l'île de la Désirade saura t'elle conquérir le coeur de nos compatriotes hexagonaux ? En tout cas, la municipalité et la communauté d'agglomération de La Riviera du Levant, font en sorte que ce petit paradis au large de la Guadeloupe dite continentale parte à la conquête du Monde. Pour cela, mercredi, était organisée une journée presse réunissant les personnalités locales les plus en vue. Etaient aussi conviés différents organes de presse locaux mais pas que, puisque, des médias nationaux étaient aussi représentés. L'objectif, vendre les atouts de l'île dans le cadre du concours du " Village préféré des français".





Le Village préféré des français revient sur France 3 pour le plus grand bonheur des passionnés d'histoire et de patrimoine. Cette année, 14 villages de France Hexagonale mais aussi d'Outremer sont en lice. Ainsi, du 4 au 25 Mars, les français sont invités à voter pour leur village préféré. Cependant, la compétition sera rude, car, la France, pays d'histoire et de patrimoine regorge de villages tous plus beaux les uns que les autres. Dans cette liste, on retrouve une seule commune ultramarine, la Désirade. Petite île située au large de la Guadeloupe, plus exactement au large des côtes de Saint-François.


Plantée au milieu de l'Atlantique, la Désirade, plus vieille île de la Caraïbe, d'une superficie de 11 km de long pour 2km de large avec environ 1500 habitants à l'année, presque tous pêcheurs, est un véritable havre de paix. Sa tranquillité tient au fait que c'est la moins connue des îles de l'archipel guadeloupéen. Si on devait parler de son ensemble géographique et de sa topographie, l’île est une épine dorsale calcaire : son versant sud-est accueille le village principal de Beauséjour, où l'on trouve des hameaux et des plages, ainsi que l'église Notre-Dame de l'Assomption et sa maquette de goélette qui vaut le détour. A l’est, sa pointe fixe l’Atlantique et elle voit arriver en premier les ondes tropicales et les cyclones. Au centre s’étire l’échine rocailleuse et arbustive, parcourue par un chemin de crête, culminant à 275 m dite La Grande Montagne. Au nord-ouest, les versants, déserts, plongent brusquement vers l’océan, dans un paysage parfois hostile. Ils sont extrêmement peu fréquentés.


A la différence des plages de l'archipel des Saintes, de Marie-Galante, de Grande-Terre ou du Nord-Basse-Terre, qui sont des hauts lieux du tourisme en Guadeloupe, celles de la Désirade sont encore à ce jour inexplorées. L'île a ce côté typique que la Guadeloupe avait il y a environ trente ou quarante ans. Bien avant le boom touristique de ces vingt dernières années. Pourtant, au fil des années, le tourisme devient de plus en plus une nouvelle alternative économique pour le développement de l'île doublement insulaire. Il faut le dire, la Désirade dépend beaucoup de la Guadeloupe et comme l'ensemble des territoires de l'archipel, elle est confrontée à un vieillissement accéléré de sa population voire carrément un dépeuplement.


Avec environ 80 000 visiteurs annuels, la Désirade tente de se démarquer des autres territoires de l'archipel. Elle dispose d'atouts uniques : parmi lesquels les plages dont les plus connues sont la plage à Fanfan à l'ouest, la plage à Fifi à l'est, et la plus célèbre d'entre-elles, la plage du Souffleur qui se trouve entre Beauséjour et Baie-Mahault. Cette plage de sable fin avec des cocotiers alignés, est la plus visitée. Par ailleurs, l'île dispose en son sein d'un jardin botanique du Désert, qui œuvre notamment à la sauvegarde du cactus endémique de La Désirade. Autre lieu incontournable à voir et à découvrir les vestiges de l'ancienne léproserie, qui rappellent qu'à partir du 18e siècle jusqu'au début du XXe siècle La Désirade accueillait des résidents particuliers, les lépreux. On y trouve également l'ancienne cotonnerie, car, oui l'île produisait du coton durant l'entre deux-guerre à une époque où l'économie de la Guadeloupe ne dépendait pas des importations hexagonales ou étrangères. Autre vestige, celle de l'ancienne station météorologique à la Pointe Doublé dont le bâtiment fût construit en 1930 par Ali Tur ( un architecte français d’origine tunisienne mandaté pour reconstruire des bâtiments publics en Guadeloupe après le passage dévastateur d’un cyclone, en 1928) . Le site est habité par des colonies d'iguanes endémiques.



Des atouts culinaires :


L'autre atout de la Désirade est bien évidemment sa tradition culinaire avec notamment le célèbre Colombo de cabri qui en ont fait sa renommée. Le cabri est si populaire qu'une fête lui ait consacré au mois d'Avril soit durant la période de Pâque. Créée en 2002, cet événement culturel, gastronomique et sportif met chaque année ( avec le Covid 19, la municipalité n'a pas organisé sa traditionnelle FAK) en effervescence toute l'île mais pas que, puisque, nombreux sont les guadeloupéens à s'y rendre pour déguster un bon plat de colombo de cabri et divers repas à base de cabri. De quoi motiver les fins gourmets.



La Désirade à la conquête du coeur des Français.


Alors, la Désirade saura t'elle conquérir le coeur de nos compatriotes hexagonaux ? En tout cas, la municipalité et la communauté d'agglomération de La Riviera du Levant, font en sorte que ce petit paradis au large de la Guadeloupe dite continentale parte à la conquête du Monde. Pour cela, mercredi 16 Mars dernier, était organisée une journée presse réunissant les influenceurs et influenceuses locaux les plus en vue des réseaux sociaux parmi lesquels : la maquilleuse Emilie Lapuly, celle qu'on ne présente plus La Fée Pipelette, et la jeune génération d'influenceurs locaux Zeeny, LeKami971, Anna Bassin, Maxime Gautier et son comparse de Clean My Island que nous avions rencontré lors d'un toujours d'un mini-reportage sur leurs actions éco-citoyennes à travers la Guadeloupe et devenues virales au point que même les médias nationaux en parlent, ainsi que Maïté Elso dont on peut entendre la voix sur Fun Radio connue également pour ses vidéos de sport sur la plage et postées sur la toile. Allan Zou ancien mister Guadeloupe, Chloé Mozar ancienne Miss Guadeloupe étaient aussi de la partie. Tout ce beau monde était convié chaperoné par Sandra Bisson, ancienne Miss Guadeloupe, ancienne 1ère Dauphine Miss France et désormais à la tête du comité régional Miss Guadeloupe.


Etaient aussi conviés différents organes de presse locaux mais pas que, puisque, des médias nationaux étaient aussi représentés. L'objectif, vendre les atouts de l'île dans le cadre du concours du " Village préféré des français". Pour les influenceurs et influenceurs, plusieurs activités ont été proposées comme des tours de l'île en Quad avec à la clé des bains de mer et des arrêts aux lieux incontournables de l'île. Tandis que la presse a eu droit à une visite de l'ancienne station météorologique, le site géologique car la Désirade est la plus vieille île de la Caraïbe de ce fait, on y trouve des pierres uniques. Point d'ogue de de cette journée découverte, le déjeuner donné au mythique restaurant Lagranlag où les choix culinaires allaient du colombo de cabri, au fricassé de cabri mais surtout l'excellent court bouillon de poisson frais avec en entrée salade crudités accompagnées de burgot cuit dans sa sauce. Hospitalité et service au rendez-vous.


Interview du Maire :


The Link Fwi : Mr le Maire bonjour, on sait que la Désirade est sélectionnée à ce concours national, comment la sélection a été faite ? Est-ce la municipalité ou la Communauté d'Agglomération qui ont inscrites l'île dans ce concours ?


Loïc Tonton : Nous avons répondu à un appel à candidature au niveau de la municipalité, nous avons répondu et la réponse a été positive et nous étions sans vous le cachez étonnés. Avec le recul, nous nous sommes dits que la Désirade a réellement des atouts à faire valoir et ce n'est pas pour rien que nous sommes sur cette liste de quatorze villages français sélectionnés pour ce concours.


TLFWI : Quel est l'impact du tourisme dans l'économie de l'île de la Désirade ?


L.T : Il faut savoir que la pêche est avant la première activité économique de l'île. Je suis moi-même marin-pêcheur de profession, j'avais donc à coeur quand je me suis présenté de réorganisé tout le secteur pêche de l'île, ce que j'estime que j'ai réussi à faire. Cependant, en tant que maire, mon rôle est de dynamiser tous les secteurs d'activité de la Désirade, notamment le tourisme qui prend une place important dans l'économie du territoire car il y a des restaurateurs, des hôtels, des loueurs de véhicule, des des propriétaires de gîtes donc oui, le tourisme a de plus en plus d'impact dans notre économie. En participant à ce concours, il y a l'idée de dynamiser encore mieux le tourisme sur La Désirade et la rendre plus attractive.


The Link Fwi : Qu'attendez-vous de ce concours ?


Loïc Tonton : J'attends de concours de pouvoir faire connaître La Désirade au delà, je dirais des frontières guadeloupéennes. Jusqu'à aujourd'hui, nous avons toujours cherché des bases saines pour permettre de connaître notre île. C'est vrai que nous avons notre traditionnelle fête, " Fèt a Kabrit " mais je pense en participant à ce concours national, cela favorisera l'essor de La Désirade et la faire connaître au niveau national et même à l'international. Il y a donc l'idée de faire connaître l'île tant Désirée par Christophe Colomb, car même si nous sommes perdus dans l'Atlantique nous avons des choses à montrer.


TLFWI : Quelles sont les activités à faire à La Désirade et ses principaux atouts ?


L.T : Premièrement, nous proposons aux visiteurs, une certaine authenticité de l'île. Ils peuvent venir se reposer sur de belles plages, avec des panels de couleurs. De plus nous avons une population très accueillante, des restaurants où l'on peut manger des produits frais issus de la mer. Le touriste pourra découvrir nos " us et coutumes" et en matière de sites à visiter, nous avons la Chapelle du Calvaire qui se trouve en amont de l'île avec une vue d'ensemble de l'île et où l'on peut admirer le coucher et le lever du soleil. Il y a également le Jardin Botanique du Désert qui préserve notre cactus endémique, sans oublier la réserve géologique donc nous avons tant de choses à montrer aux visiteurs que les citer seraient trop long. Donc comme je le dis, #VotezDésirade.


Pour voter rendez-vous sur le site de @francetelevisions www.francetv.fr ou par téléphone au 3245 ( prix d'un appel local) en tappant le n°12. Alors commencez à voter #VotezDésirade.