• Admin

Lucette Michaux-Chevry condamnée par la Cours d'Appel

Deux ans de prison avec sursis, 100 000€ d'amende et 5 ans d'inéligibilité, c'est la peine fixée par la Cours d'Appel à l'encontre de l'ancienne présidente de Région. Cette condamnation fait suite à un premier jugement rendu en novembre l'année dernière, l'ancienne président de la CASBT avait fait appel de la décision la condamnant à deux ans de prison avec sursis et une forte amende. Mais la Cour d'appel a confirmé ce mardi matin la décision rendue en première instance.



Cette fois pas de malaise, pas de pompiers, l'ancienne ministre et présidente de Région a bel et bien été condamnée en appel.


La Cour d'Appel de Basse-Terre a confirmé le jugement rendu fin novembre 2019. La décision est tombée ce mardi matin dans l'affaire concernant Lucette Michaux-Chevry jugée auparavant par le tribunal correctionnel de Basse-Terre.

Pour rappel, elle avait été reconnue coupable des faits reprochés et condamnée à 2 ans d'emprisonnement avec sursis simple intégral, 100.000 euros d'amende, l'interdiction définitive de tout mandat publique, la privation de ses droits civiques pendant 5 ans et la publication du jugement dans la presse.


L'ex-présidente d'agglomération était poursuivie en 2019, pour des faits présumés de favoritisme dans les transports et des infractions relatives à la gestion de l'eau. Cette condamnation était supérieure aux réquisitions prises par le ministère public qui avait en effet requis 45.000e d'amende à l'époque.


Suite à sa condamnée l'ancienne " Dame de Fer " a refusé de s'exprimer.


A lire sur le même thème :