• ELMS

Meurtre d'Evelyne Sincère, les assassins retrouvés.

Dernière mise à jour : 3 déc. 2020

L'assassinat de la jeune lycéenne avait ému la société haïtienne tout entière. Au point que le président Jovenel Moïse avait demandé l'arrestation des coupables. Près de dix jours après les faits, trois hommes ont été interpellés. Ils ont avoué le crime. Parmi ces trois hommes, il y a le petit ami de la jeune victime.


Il y a dix jours, nous vous relations le triste fait divers qui avait ébranlé la République d'Haïti, celui de la jeune Evelyne Sincère. Lycéenne sans histoire, la jeune femme a été kidnappée le 28 octobre. En contact avec les ravisseurs, sa famille peinait à réunir les 100 000 dollars de rançon exigés. L'étudiante de 21 ans a été tuée. Son corps a été dénudé a été retrouvé dans une décharge à Delmas 24. à Delmas 24. L'assassinat de l'écolière avait ému tout le pays, jusqu'au sommet de l'Etat. Au point que le président Jovenel Moïse avait demandé l'arrestation des coupables.


Dix jours après le drame, trois suspects ont été appréhendés, parmi eux, le petit-ami de la jeune lycéenne. Ainsi, comme le souligne La 1ère, " après un avis de recherches lancé par les autorités, l'enquête a rapidement été bouclée. Dans la nuit du 4 novembre dernier, ce sont les membres d'un gang, le G9, qui avaient livré Obed Joseph, surnommé Kiki, premier suspect identifié dans l'affaire de l'enlèvement et le meurtre d'Evelyne Sincère et activement recherché. En Haïti, les citoyens peuvent arrêter toute personne faisant l'objet d'un avis de recherche. 


Durant leur interrogatoire, ils ont avoué l'enlèvement et le meurtre de l'étudiante, selon les policiers, expliquant que leur acte était motivé par l'appât du gain. Obed Joseph a indiqué avoir eu une relation amoureuse avec la victime de 22 ans. Elle lui aurait confié que son père était responsable d'une église et possédait un magasin de pièces automobiles, selon les médias haïtiens. Ce sont ces confidences qui ont persuadé les trois ravisseurs que la famille a de l'argent. Germe alors l'idée d'enlever Evelyne Sincère et de réclamer une rançon pour sa libération.  Si dans un premier temps, Obed tente de minimiser son rôle, affirmant être contre l'enlèvement, c'est lui qui attire l'étudiante dans le piège. Sans penser qu'elle pourrait le désigner comme son kidnappeur... Durant 3 jours, elle est maintenue baillonnée, dans une maison, dans le quartier de Nazon, à Port-au-Prince. De son côté, sa famille tentait par tous moyens de réunir la somme exigée pour la rançon... En vain... Face à cet échec et craignant de pouvoir être identifiés, les 3 individus ont donc décidé de tuer leur otage. Ils lui ont fait boire un mélange contenant poison et drogue, et l'étouffent avec un oreiller, tout en lui serrant la gorge. Un véritable acharnement... Son corps est ensuite abandonné dans une décharge. Les trois hommes nient toutefois avoir violé la jeune femme. Ils sont poursuivis pour séquestration, viol, homicide et association de malfaiteurs."


Le meurtre d'Evelyne Sincère a replongé les haïtiens dans l'inquiétude, car, depuis Haïti est ébranlée par des actes de violence sans précédent. Les cas de kidnapping se sont multipliés ces cinq dernières années. Les Haïtiens vivent dans la peur des gangs armés, qui font la loi dans les quartiers populaires des grandes villes haïtiennes, principalement à Port-au-Prince.