• ELMS

Miss France 2021 : Découvrez les visages des candidates des Outre-mer !

C'est une élection assez particulière qui attend les huit candidates ultramarines. En effet, dû fait d'un possible prolongement du confinement, l'élection prévue le samedi 12 Décembre est finalement reportée au 19 décembre. Clémence Botino devra donc patienter une semaine de plus avant de remettre son écharpe et son diadème. En attendant d'avoir le nom de celle qui lui succèdera, découvrez les visages des huit reines de beauté qui auront pour tâche de représenter la beauté ultramarine.




Qui succèdera à Clémence Botino ? C'est la question du moment du côté de l'univers Miss France. En attendant la belle guadeloupéenne sacrée Miss France 2020, continue de porter fièrement son écharpe et son diadème et continuera de les porter encore pour quelques semaines, car Covid-19 oblige, la cérémonie qui devait se dérouler au Puy-du-Fou le 12 Décembre prochain a été repoussée au 19 du même mois.


Selon le Parisien; " Sylvie Tellier, la patronne de l'événement, et TF1 misent dorénavant sur le samedi 19 décembre et non plus le 12, comme initialement annoncé via Jean-Pierre Foucault. Un temps évoqué, le report en janvier 2021 a été mis de côté."


En cause, le reconfinement, qui a bouleversé une fois de plus les plans, après une année chaotique. La production espère ainsi compter sur la présence du public, même réduit.


Par ailleurs à la différence des autres cérémonies des années précédentes, Sylvie Tellier a décidé de changer la composition du jury. En effet, celui-ci ne sera plus composé de chanteurs populaires, de couturiers célèbres ou d'acteurs côtés comme pour les autres éditions. Pour ce centième anniversaire, la directrice de la société Miss France a imaginé un casting inédit : 100 % des juges d'un soir seront d'anciennes Miss France.


On l'aura compris, l'année 2020 est une année assez particulière même pour la Miss France qui a vu son année de sacrée perturbée par la crise sanitaire. Confinée un premier temps chez elle, en Guadeloupe, la belle guadeloupéenne a ensuite dû faire face à un incendie dans l'immeuble de son « appartement de fonction », dans le XVIIe arrondissement de Paris. Et être relogée en urgence. Elle vient de terminer sa tournée des élections régionales, avec l'élection de Miss Rhône-Alpes samedi à Ambérieu-en-Bugey, à huis clos. C'est donc une tournée nationale qui se termine pour Clémence.


En attendant de savoir qui sera la nouvelle Miss France découvrez les Miss Outremers.


Kenza Andreze-Louison, Miss Guadeloupe :





La nouvelle Miss Guadeloupe a commencé son sacre par une grave polémique. Au cours de l'élection locale, l'une des candidates favorites du concours a été exclue pour " des photos jugées obscènes". Agée de 20 ans, elle est étudiante en licence de géoscience, la jeune femme de 1,75m est passionnée par la physique et les planètes, et souhaite devenir astronome. Engagée sur le plan associatif, Kenza Andreze-Louison participe à un programme qui accompagne des jeunes adolescents issus de milieux défavorisés, et les aide à en apprendre davantage sur leur région et sur la culture.



Séphora Azur : Miss Martinique




Coronavirus oblige, Séphora Azur a été couronnée Miss Martinique le 24 Octobre dernier dans un grand hôtel de l'île des Caraïbe. Agée des 23 ans, celle qui représentait jusqu'à très récemment sa commune de Schoelcher aura pour tâche de représenter la beauté martiniquaise. Etudiante en psychologie, elle est actuellement en 3e année de licence de psychologie, cursus qu'elle a intégré après l'obtention de son BAC Littéraire.



Héléneschka Horth : Miss Guyane




Pendant longtemps, les organisateurs pensaient l'annuler vu le contexte sanitaire de la Guyane, au finale, l'élection s'est tenue le 31 Octobre dernier et c'est Héléneschka Horth qui a été sacrée plus belle femme de Guyane. Belle mais surtout intelligente, la belle Héléneschka est diplômée de l'Ecole de Commerce de Guyane a obtenu son Bachelor Business et Management et elle a terminé major de sa promo, ce qui lui a permis de trouver un emploi dans la foulée comme chargée de communication et marketing. Son objectif est de devenir cheffe d'entreprise et, elle souhaiterait mettre en avant les produits de sa région.



Lyne Boyer : Miss La Réunion.




Élue le 31 octobre dernier à Saint-Denis, Lyna Boyer représentera la Réunion lors de l’élection de Miss France. C'est la deuxième participation pour la nouvelle reine de beauté réunionnaise qui avait en effet participé en 2017. Agée de 21 ans, elle est étudiante en Bachelor (3e année) de management, la jeune femme d’1,73 mètre devrait mettre ses études en pause pour se consacrer pleinement au concours de beauté. Elle souhaiterait à terme créer sa propre marque de vêtements pour travailler dans l'univers de la mode. Engagée, Lyna Boyer sait déjà quelle cause elle soutiendra lors de la finale de Miss France en décembre : la lutte contre les violences faites aux femmes. Son autre combat, c'est celui du harcèlement scolaire, qu'elle a subi plus jeune.



Anlia Charifa : Miss Mayotte.





La finale de Miss France 2021 a désormais toutes ses candidates. Miss Mayotte 2020 a été élue dans la nuit du 7 au 8 novembre 2020, lors d'une cérémonie à huis clos. La couronne et l'écharpe ont été remporté par Anlia Charifa. La jeune femme est âgée de 23 ans. Ce n'est pas la première fois que la jeune miss participe au concours régional. En 2019, elle avait fini première dauphine. En master de marketing digital, Anlia Charifa explique aussi qu'elle s'est réorienté en "master création audiovisuelle". La jeune femme de 23 ans confie aussi qu'elle a pris "une année de césure", pour "se consacrer" à la Mayotte et au développement de son environnement.


Louisa Salvan : Miss Calédonie.




Agée 19 ans, Louisa Salvan a été élue Miss Nouvelle-Calédonie lors de la cérémonie du 31 octobre dernier à Païta. Elle représentera la Nouvelle-Calédonie à l'élection nationale. La jeune femme est étudiante en première année d'une licence en sciences de la vie et de la Terre à l'université de Nouvelle-Calédonie. Engagée pour la cause animale, l’heureuse élue, aînée d'une fratrie de quatre enfants, a déjà affiché son soutien à La Bande à Nounou, une association qui oeuvre pour l'amélioration des conditions de vie des animaux en Nouvelle-Calédonie.La miss régionale fraîchement couronnée est passionnée de danse et d’équitation, qu’elle pratiquait en compétition. Louisa Salvan a décidé d'arrêter les concours pour se consacrer à ses études et tenter de réaliser son rêve de petite fille : participer à l’élection de Miss France.


Mylène Halemai : Miss Wallis-et-Futuna.




Âgée de 19 ans, Mylène Halemai représentera la beauté Wallisienne au concours Miss France. Grande passionnée de sport et est, avant d'être Miss, une joueuse de tennis professionnelle. Aussi, elle est engagée dans deux associations :Lea Ki Aluga, Osez, qui lutte contre les violences sexuelles, physiques et morales, et la Fédération Associative de l'Handicap.


Deux territoires manquent à l'appel, Saint-Martin qui a vu sa candidate éliminée suite à une dénonciation pour ses photos jugées "non-conformes" par les membres du Comité, et Tahiti qui a tout simplement annulé son concours du fait des conséquences de la pandémie de Coronavirus.


© 2023 by Success Consulting. Proudly created with Wix.com