• ELMS

Saïna Manotte chante l'amour de sa culture avec « Ki moun mo sa »

Mis à jour : 29 mai 2020

La situation sanitaire ne freine pas la créativité des artistes. Au contraire, certains ont profité du confinement général pour sortir leurs albums, EPs ou singles. C'est le cas de la chanteuse guyanaise Saïna Manotte qui a publié vendredi son tout premier album " Ki moun mo sa ". Un album 13 titres chantés à la fois en français et en créole, dans lequel elle affirme sa féminité, sa créolité et son attaché à cette culture guyanaise qu'elle porte fièrement en elle. A l'occasion de la sortie de ce premier opus, elle a bien voulu répondre à nos questions, évidemment à distance pour mieux respecter le confinement.



Vous êtes confinés, vous avez déjà lu et relu la quasi-totalité des livres qui garnissent votre bibliothèque ? Vous vous êtes lancés dans un défi sport quotidien avec vos amis, votre conjoint(e) ou avec vos parents. Vous faites une overdose de jeux vidéos ? Vous êtes à court d'activités ? Ou tout simplement, le confinement vous semble long et cela commence à vous peser ? N'ayez crainte, la musique est le remède qu'il vous faut.


En effet, durant cette période très spéciale où tout un chacun est confiné, les artistes tentent tant bien que mal de satisfaire leur public en utilisant les joies de la technologie ( Live Facebook ou Instagram) afin de maintenir le lien entre eux et leurs fans. Puis, il y a ceux qui profitent du confinement pour sortir des projets, dont la sortie était déjà prévue bien avant le confinement. C'est le cas de la jeune chanteuse guyanaise Saïna Manotte. Au fil des années, elle a su imposer son style et sa voix dans le coeur des mélomanes et autres férus de musique aux accents épicés. Saïna Manotte est loin d'être une novice dans le milieu musical. Très active sur les réseaux sociaux, elle s'est justement fait connaître grâce à ses reprises guitare-voix-piano des plus grands tubes de la variété française d'hier à aujourd'hu. Souvent accompagnée de Maxime Manot'.




En 2016, la jeune femme reçoit les lindors « Révélation de l’année » « auteur de l’année » et « artiste de l’année ». Dès lors, elle s’investit totalement dans la musique et délivre des titres profonds en créole et en français. Dans la foulée, en 2017, elle sort son premier EP « Poupée Kréyol » suivi en 2018 de son deuxième EP « Poupée Kréyol 2 » deux projets qui ont reçu un très bon accueil de la part du public. Le 8 mars dernier, Saïna Manotte a été la plus jeune guyanaise à recevoir le prix Femme de Culture à l’Encre. Aujourd’hui, l’heure est à la découverte de son premier album, « Ki moun mo sa », un album 13 titres chantés à la fois en français et en créole et dans lequel, elle affirme sa féminité, sa créolité, son attache à cette culture guyanaise qu'elle porte fièrement en elle mais surtout, « Ki moun mo sa » est un véritable hymne à l'amour pour sa Guyane natale. A l'occasion de la sortie de ce premier opus, elle a répondu à nos questions, évidemment à distance pour mieux respecter le confinement.


The Link Fwi : Bonjour Saina, bienvenue sur The Link Fwi, premièrement qui es-tu, peux-tu te présenter à nos lecteurs (trices) ? Quel est ton parcours ?



Saïna Manotte : Bonjour à tous, je me présente Saïna Manotte, chanteuse guyanaise. J'ai commencé la musique très jeune, poussée par mes parents. Depuis je n'ai jamais arrêté. Après mon BAC, j'ai suivi des études de musicologie à l'université, puis j'ai sorti deux EP en 2017 et 2018, « Poupée Kréyol », « Poupée Kréyol 2 ». Ces deux projets ont été très bien accueillis et m'ont convaincue de me lancer dans cette aventure qu'est la sortie d'un album. Alors me voilà avec « Ki moun mo sa», mon premier album.



The Link Fwi : Quelles sont tes influences musicales ? Les artistes qui t’ont donné l’envie de te lancer dans une carrière professionnelle ?


S.M : Alors au Lycée j'étais à fond sur les premiers album d'Alicia Keys, comme une grande partie des jeunes filles de l'époque me direz-vous (rires). Sinon, j'aimais énormément Edith Lefel. J'ai toujours admiré, entre autres, sa grâce, son charisme. Je pense que le souvenir que j'avais d'elle m'a poussé à me lancer. 


The Link Fwi : Comment qualifierais-tu ta musique ? Est-ce de la variété française ? de la musique axée créole ou un mixe des deux ?


Saïna Manotte : Honnêtement, c'est une musique difficile à mettre dans une case. Elle est plurielle, métisse. Je chante beaucoup en créole, parce que je prône la valorisation de nos cultures. Ça s'entend aussi dans les arrangements, il y a du tambour, des rythmes traditionnels, Mais tout ça est mêlé à d'autres choses qui font que ça reste ouvert sur le monde. On va retrouver par exemple des sonorités sud-américaines dans certains titres ou d'autres titres qui vont sonner plus variété...


TLFWI : Cela fait longtemps que tu fais de la musique, tu as à ton actif deux EP “ Poupée Kréyol “ “ Poupée Kréyol II “ qui ont eu un assez bon écho, pourquoi avoir attendu de faire un album ?


S.M : Mon premier EP est sorti en 2017 et mon deuxième est sorti en 2018, ce n'est pas si vieux (rires). Je voulais surtout prendre le temps de mûrir un projet qui me ressemble. Il était hors de question de faire une musique dont je ne serai pas fière dans quelques années. Je ne voulais pas non plus changer qui je suis. C'est pour ça d'ailleurs, que l'album s'appelle "ki moun mo sa", ce qui signifie "qui je suis". J'ai choisi de mettre en avant mes racines, ma culture. Je ne veux pas jouer un rôle. 





TLFWI : " Ki moun mo sa “ est sorti aujourd’hui, peux-tu nous en parler ? Quels sont les thèmes abordés, qu’est-ce qui t’a donné l’envie de faire cet album ?


S.M : Dans "Ki moun mo sa", je veux dire à chacun d'assumer qui il est, de ne pas se déguiser. J'ai souhaité embrasser mon histoire, ma langue (le créole), ma culture. 



The Link Fwi : On s’aperçoit que tu écris dans les deux langues (français, créole) est-ce une volonté pour toi d’afficher ta double appartenance linguistique et culturelle ? Est-ce aussi une volonté de toucher les deux publics ( francophones et créolophones) ?


Saïna Manotte : J'écris dans ces deux langues parce que ce sont les deux langues que je parle quotidiennement. Je considère que la langue n'est pas une barrière. On peut tout apprendre, si on le souhaite. Dans mon public, il y a des gens en Afrique, en Amérique du Sud, en Asie... je ne compte pas me mettre pour autant à chanter en Anglais parce que c'est une langue plus répandue. J'ai choisie de simplement rester qui je suis. D'ailleurs, sur mes réseaux, j'ai dernièrement fait une vidéo qui expliquait l'origine du mot "moun", parce que la linguistique m'intéresse et parce que ça permet aux non créolophones d'avoir des clefs pour mieux me comprendre, sans que je ne me travestisse.



Nous, sur The Link Fwi, nous avons particulièrement aimé " Ki moun mo sa “ “ To ké mo “, “ Toi “ “Petit Pays “ “ Tout Lannwit” “ Demain peut-être meilleur “ “ Toi “, peux tu nous parler de ces chansons, de quoi parlent ces chansons ?


S.M : "Ki moun mo sa" est le premier single de l'album, uns sorte de présentation de mon état d'esprit. "Petit pays" parle de la magie qu'il y a dans l'air en Guyane. "To ké mo" et "Toi" sont des chansons d'amour positives inspirées de ce que je vis. 

Le titre "Demain peut être meilleur" voulait alerter sur la situation grave que connaissait la Guyane. Je l'ai sorti en septembre 2017, et en mars 2018, on a vu le Péyi se soulever pour réclamer plus de considération. Certains disent que ce titre a encouragé la "révolution". Je n'ai pas cette prétention, mais je suis très fière d'avoir oser tirer la sonnette d'alarme dans ce titre.


TLFWI : Sortir un album en période de confinement est-ce une volonté stratégique ou la sortie était déjà prévue bien avant ce confinement ?


Saïna Manotte : En fait l'album était prévu pour le 10 avril 2020. Je l'avais déjà annoncé sur l'ensemble de mes réseaux sociaux, mais quand le confinement s'est confirmé, avec mon équipe, on a ensuite décidé de le repousser au 1er Mai. Lorsque nous avons vu la situation empirer, la question du report s'est de nouveau posée. Mais j'ai choisi de le sortir tout de même, pour tenir parole. J'avais promis cet album à ceux qui me suivent, je le leur devais. Sans public, il n'y a pas d'artiste. 


The Link Fwi : Où peut-on se le procurer, l’écouter, le télécharger ? Et où peut-on suivre ton actualité musicale ?


S.M : Alors, l'album est disponible en digital sur toutes les plateformes de téléchargement et de streaming. Il est aussi disponible en physique sur mon site internet ( https://www.sainamanotte.com/ ) et dans toutes les boutiques spécialisées.

On peut aussi me suivre sur Facebook, Instagram et Youtube





Saïna Manotte- Toi




Saïna Manotte - Premier amour :



Saïna Manotte feat Tanya St Val - Fanm a Liberté




Saïna Manotte - San To



104 vues0 commentaire

Qui sommes-nous ? 

Créé en 2012, The Link Fwi est un organe de presse libre et indépendant. Quotidiennement, retrouvez des articles autour de l'actualité des Antilles-Guyane, de la Caraïbe et des Outre-mer. 

La tâche de The Link Fwi est de diffuser des informations de qualité le plus rapidement possible au plus grand nombre. 

 

The Link Fwi, l'actualité en un clic !!!

Contact

Par mail

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

  • Facebook
  • YouTube
  • Twitter
  • Instagram
  • LinkedIn Social Icône

© 2023 by Success Consulting. Proudly created with Wix.com