• ELMS

St Vincent : Le réveil de la vieille dame. ( photos)

Depuis vendredi, les habitants de la petite île des Caraïbes de St Vincent dans l'archipel des Grenadines vivent au gré de l'éruption de la Soufrière. En moins de 24h le volcan qui était endormi depuis près de quatre décennies s'est réveillé. Une éruption qui a plongé l'île dans un amas de cendres et forçant les autorités à évacuer la population vers l'île de Sainte-Lucie.



Les volcanologues surveillaient plus attentivement ce volcan depuis la fin de l'année 2020 car un nouveau dôme de lave y était apparu et ne cessait de croître depuis. Jeudi soir, le premier ministre de Saint-Vincent-et-les-Grenadines, Ralph Gonsalves, avait placé l’île en alerte rouge après un accroissement de l’activité volcanique du cratère situé dans le nord. Ainsi, vendredi, aux alentours de 8 h 41 (12 h 41 GMT), les habitants de cette petite île des Caraïbes se sont réveillés dans la peur. En effet, la Soufrière ( à ne pas confondre avec celles de la Guadeloupe et de Montserrat) s'est réveillée après quarante d'un paisible sommeil. En effet, la dernière éruption en date fut celle de 1979.


En moins de 24h, trois explosions suivies de panaches de cendres volcaniques se sont élevés à des altitudes comprises entre 4 et 10 kilomètres avant de retomber sur toute l'île.. Une première éruption explosive de la Soufrière s’est donc produite vendredi dans la matinée, provoquant des colonnes de fumées jusqu’à 8 kilomètres de haut, suivie d’une seconde plus petite, ont rapporté les services de gestion des urgences, lançant l’alerte dans cette île de 100 000 habitants. Ce samedi, Le volcan de l’île caribéenne de Saint-Vincent était sous haute surveillance.


Face à cela, les autorités par la voix du premier ministre Ralph Gonsalves ont décidé de déplacé une partie des habitants. Quelque 16 000 d’entre eux vivent dans les zones « rouges », les plus exposées. Au moins quatre navires de croisières des compagnies Royal Caribbean et Carnival ont été détournés vers la zone pour recueillir les déplacés. Les personnes évacuées pourraient être conduites dans des refuges sur d’autres îles de l’archipel, ou dans d’autres territoires et pays caribéens ayant offert leur aide. A l'heure où nous écrivons cet article et nous référant aux écrits de nos confrères de RCI. 300 réfugiés ont été accueillis à Sainte-Lucie.


" Le Serenade of the Seas de la Royal Caribbean a quitté Saint-Vincent dans la nuit avec à son bord un nombre encore indéterminé de passagers. Le paquebot de croisière a fait route vers Sainte-Lucie où il est arrivé ce samedi matin un peu avant 8 heures. Selon plusieurs médias sur place, les réfugiés n'ont pas eu à se soumettre à une vaccination obligatoire. Seul un test RT-PCR était pratiqué sur les volontaires au départ. "


Les éruptions de la Soufrière sont majoritairement explosives. En 1812 et en 1902, deux éruptions importantes s’y sont produites. Celle de 1902 avait fait 1 600 morts et s’était produite quelques jours seulement avant l’éruption dévastatrice de la montagne Pelée de la Martinique, située sur le même arc de subduction. La Soufrière n’avait pas connu d’éruption depuis 1979.


Toutes les photos de l'éruption ici :



Crédits photos : Dan Roy

Planète H2o :