• ELMS

Un drone filme l'intérieur de l'ouragan SAM

Dernière mise à jour : oct. 31

C'est une première mondiale. Un drone flottant a pu filmer l’intérieur de l’ouragan Sam, classé catégorie 4. Attachez vos ceintures, turbulences garanties.





L'évolution technologique et scientifique rend les choses qui étaient impossibles, possibles. Une nouvelle fois, le champs du possible s'est ouvert à l'Homme.


Pour la première fois, il a été possible de filmer l'intérieur d'un ouragan de catégorie 4, depuis la mer. Il est vrai que par le passé, il a déjà été possible par le passé de filmer un ouragan depuis les airs mais c'est une nouvelle prouesse technologique rendue faisable grâce à un drone flottant,de l’entreprise Saildrone,





La captation a été réalisée le jeudi 30 septembre dernier. Ainsi, l'appareil a pu pénétrer l’œil d’un cyclone et filmer à l’intérieur.

Il a affronté les forces de l’ouragan Sam, dans l’océan Atlantique, avec des vagues de 15 mètres de haut et des vents de plus de 190 km/h. Les images montrent un ciel noir et des vagues balançant violemment l’objet – une sorte de planche à voile orange développée par la compagnie Saildrone.


Mieux prévoir ces phénomènes météo :


Ce drone flottant ​transmet ses données directement à l’Agence américaine d’observation océanique et atmosphérique (NOAA).


Le but ? Aider à comprendre les processus physiques à l’œuvre, afin de mieux prévoir ces événements climatiques extrêmes, et ainsi mieux s’y préparer.

Le robot se rend là où aucun vaisseau de recherche s’est jamais aventuré, en naviguant au cœur de l’œil de l’ouragan, et en récoltant des données qui vont transformer notre compréhension de ces puissantes tempêtes​, s’est félicité Richard Jenkins, le fondateur et PDG de Saildrone.





Ce samedi (2 octobre), dans son bulletin de 7h10, Météo-France indique que Sam, situé à environ 400 km à l'est des Bermudes, se dirige vers le nord-nord-est. Il devrait rester ouragan majeur pendant les 36 prochaines heures, puis perdre lentement en intensité à mesure qu'il remonte vers des eaux plus froides.


Un autre phénomène est en observation dans le bassin Atlantique, précise Météo-France. « La tempête tropicale Victor a du mal à garder sa structure. Elle se trouve à 1370 km à l'ouest-su-ouest des Îles du Cap Vert. Les paramètres environnementaux étant défavorables, Victor devrait rapidement se dissiper dans les prochaines 72 heures ».

46 vues0 commentaire