• ELMS

Young Chang Mc est libre !

Young Chang MC est libre et il l'a fait savoir. Le chanteur guadeloupéen condamné en 2016 à 11 ans de réclusion par la Cours d'Assise de Nancy, tourne une page de ce chapitre de sa vie. Il y a un an, les médias en ligne s'étaient emballés suite à la publication d'une vidéo postée sur les réseaux sociaux du chanteur de dance-hall mais, cette fois, il ne s'agit point d'une simple permission de sortie temporaire. Il est libre. Les fans se réjouissent déjà, car cette libération signe son grand retour musical.




S'il y a bien un artiste antillais qui a le plus influencé le monde de la dancehall créolophone et francophone ces quinze dernières années, c'est Young Chang Mc. Le chanteur guadeloupéen originaire d'Anse-Bertrand, commune rurale et de pêcheurs du Nord Grande-Terre en Guadeloupe, avait commencé la musique alors qu'il n'était qu'un lycéen. Il a surtout connu la célébrité grâce à son concept des " Lyrics de la semaine". Des vidéos allant de 2 à 5 minutes filmées au portable ou une caméra de façon amateur, sur lesquelles le chanteur se mettaient en scène entrain de chanter sur des instrus. Innovant dans la façon de faire, il faisait partie des premiers à utiliser la vidéo postée sur son blog suivi à l'époque par des milliers d'auditeurs aux Antilles, en Guyane et dans l'Hexagone, pour booster sa notoriété ( on parle d'une période où les réseaux sociaux étaient à leur balbutiement.)


Jusqu'à présent, il figure parmi les dix artistes les plus écoutés toutes générations confondues. Il aura le mérite d'avoir influencé la quasi totalité des chanteurs, beatmakers des Antilles-Guyane. L'autre qualité de Yoni Sama de son vrai nom c'est sa productivité. De 2007 à 2020, le chanteur compte environ trois mixtapes, quatre à cinq albums studios et douze singles, les dizaines de featurings avec d'autres artistes confirmés ou amateurs, sans oublier les clips qui dépassent les centaines de milliers voire le million de vues sur Youtube.


Pourtant au sommet de sa gloire, Young Chang Mc a fait les choux gras de la presse avec un sordide fait divers dans lequel il a joué un rôle important. En effet, l'artiste guadeloupéen a été accusé d'avoir participé à un trafic de stupéfiants entre la Martinique et l'Hexagone et qui a eu des suites dramatiques.


Rappel des faits :

Tout commence en 2013 lorsque le chanteur et son manager proposent à une jeune femme, rencontrée à un concert dans la banlieue de Nancy, de transporter quatre kilos de cannabis de Paris à Fort-De-France, malheureusement, la jeune se fait arrêter par les douaniers de l'aéroport Aimé Césaire. Laissée libre, elle rentre dans l’Hexagone où ses commanditaires vont tout faire pour la retrouver, elle, et la drogue.

A la recherche de leur mule pour qu’elle rembourse la marchandise ou qu'elle la remplace. Ils la retrouvent en Lorraine fin septembre 2013, après avoir d’abord contacté un organisateur de spectacles, vague connaissance de la jeune femme de Pont-à-Mousson. Sous la menace, l’homme les conduit jusqu’à une de ses amies qui habite Vandoeuvre. En quête de cet argent perdu, ils débarquent dans son appartement dans la journée du 20 septembre 2013. C'est alors que l’équipée se transforme en descente aux enfers.

Tandis que le manager oblige la jeune femme de Vandœuvre à entrer en contact via Facebook avec la « mule » de Pont-à-Mousson, Young Chang MC et son ami, infligent une terrifiante séance de torture dans la salle de bain à l’organisateur de spectacles. L'homme est attaché et étendu à plat ventre. Ses fesses ont été brûlées avec une lame de couteau chauffée à blanc. Il est tabassé par de nombreux coups de poings et de pieds mais aussi de coups de casserole et de crosse de fusil. De l’huile chaude est versée sur ses parties génitales. Des incisions ont été pratiquées sur ses cuisses et ses fesses avec un couteau. Une de ses oreilles a été entaillée. Il est même sodomisé avec une cuillère. Et, enfin, du poivre et du vinaigre sont répandus sur ses blessures. Le supplice aurait duré plus de deux heures. Sous la torture, il parle et donne rendez-vous à la "mule".

Une fois trouvée, Young Chang Mc et ses complices enlèvent la jeune femme avec son enfant de 2 ans. Torturée, la jeune femme leur désigne au hasard un de ses amis comme étant susceptible de leur fournir drogue ou argent.

Le trio se rend chez lui, dans le quartier du Breuil à Pont-à-Mousson. Alors que l'homme était à l’entrée de son immeuble, l'équipe fait feu dans sa direction avec un fusil à pompe. Fort heureusement, personne ne sera blessée. Entre temps, la jeune femme kidnappée, réussit à s’enfuir avec son bébé. Elle sera prise en chasse par une patrouille de police. Ses agresseurs quant à eux, parviennent à semer en voiture les forces de l’ordre et à rallier la région parisienne où ils seront par la suite retrouvés et appréhendé le 16 Octobre 2013, les accusés finiront par reconnaître les faits.


Trois ans après les faits, soit en 2016, le chanteur qui a fait profil bas durant tout le procès en s'excusant auprès des victimes « Cela a été une belle connerie ! Un beau gâchis ! Je présente mes excuses aux victimes », tout en affirmant n'être qu'un maillon de ce trafic, a été condamné par la Cours d'Assise de Nancy à 11 ans de réclusion.


Le début de la faim :

Alors que beaucoup le croyaient terminé, Young Chang Mc en fin stratège du marketing, maintenait le lien, tant bien que mal avec ses milliers de fans des deux côtés de l'Atlantique. Les réseaux sociaux aidant beaucoup. Entouré d'une équipe de professionnels, bien souvent des amis de longue date, Young Chang postait assez régulièrement des photos, ses dernières réalisations, ses derniers clips sur ses dernières pages Facebook, Twitter, Instagram et Youtube.



Il y a un an, les médias en ligne s'emballaient suite à la publication d'une vidéo postée sur les réseaux sociaux du chanteur de dance-hall mais, il s'agissait simplement d'une permission. Au cours de ces permissions, il nous avait gratifié de deux clips qui ont depuis dépassé le million de vues.


Young Chang Mc 6 Etés 7 Hivers :



Young Chang Mc : Komunom




Cette fois c'est la bonne, Young Chang est libre et c'est lui-même qui l'a fait savoir sur ses réseaux sociaux. Dans une vidéo diffusée sur sa page Facebook il y a quelques heures, il annonce la couleur ! « Après quelques années de détention, Young Chang MC est enfin libre » peut-on lire l'interprète de "Chokola Vany, " Tchouyé Yo", " On dot ", " Madame Young ". Suivi du message : « Et voilà ENFIN une page qui se tourne et un nouveau départ à prendre, de longues années à l’ombre, et on comprend que rien ne vaut les retrouvailles et L’ amour des siens ». Une libération qui annonce le grand retour d'artiste guadeloupéen et comme il le dit lui-même " c'est le début de la faim.






Qui sommes-nous ? 

Créé en 2012, The Link Fwi est un organe de presse libre et indépendant. Quotidiennement, retrouvez des articles autour de l'actualité des Antilles-Guyane, de la Caraïbe et des Outre-mer. 

La tâche de The Link Fwi est de diffuser des informations de qualité le plus rapidement possible au plus grand nombre. 

 

The Link Fwi, l'actualité en un clic !!!

Contact

Par mail

Suivez-nous sur les réseaux sociaux

  • Facebook
  • YouTube
  • Twitter
  • Instagram
  • LinkedIn Social Icône

© 2023 by Success Consulting. Proudly created with Wix.com